Show simple document record

dc.contributor.advisorThérien, Normand
dc.contributor.authorCôté, Benoit
dc.date.accessioned2019-07-03T17:28:28Z
dc.date.available2019-07-03T17:28:28Z
dc.date.created1988
dc.date.issued1988
dc.identifier.isbn0315508744
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/15648
dc.description.abstractAfin de simuler le comportement d'un séchoir des nappes textiles par rayonnements infrarouges, un modèle mathématique a été posé. Les équations différentielles qui définissent le modèle sont développées à partir des bilans de masse et d'énergie. Le modèle est calibré de façon à minimiser les écarts entre les valeurs calculées et les valeurs expérimentales. Les valeurs expérimentales sont issues de 47 essais effectués sur le séchoir. Ces essais couvrent l'étendue des plages opérationnelles de la température des émetteurs de radiations infrarouges, de la vitesse du tissu, de l'humidité initiale du tissu de même que du débit d'air alimenté au séchoir. Les essais étant réalisés selon une approche factorielle, une analyse statistique des données est également effectuée. Cette analyse montre que le facteur qui domine nettement le phénomène de séchage est la température des émetteurs. La calibration du modèle consiste à ajuster deux paramètres : la constante du coefficient de convection entre les émetteurs et l'air et la constante du coefficient de convection entre le tissu et l'air. Les écarts avec les données expérimentales sont minimisés avec des valeurs respectivement de 0.49 et 0.67. Avec le modèle ainsi calibré, on obtient des écarts moyens par rapport aux essais de 2.70 % gH20 g-1 tissu sec pour l'humidité finale du tissu, 5.0°C pour la température finale de l'air et 15.2°C pour la température finale du tissu. Cette valeur est cependant réduite à 3.7°C si on exclue les essais conduisant à un assèchement total du tissu. Les simulations montrent que le pas d'intégration qui minimise les erreurs reliées à la résolution numérique est de 0.01 centimètre. Pour un pas supérieur à 8 centimètres, une très nette instabilité numérique est introduite. Finalement, l'utilité du modèle est de permettre une étude de sensitivité des conditions d'opération afin de maximiser les performances du séchoir. Le modèle pourra également servir d'algorithme prédictif à l'intérieur d'un programme de contrôle du procédé de séchage.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Benoit Côté
dc.subjectMéthodes de simulation
dc.subjectSimulation par calculateur analogique
dc.subjectUsines textiles
dc.titleModélisation et simulation du séchage des nappes textiles par rayonnements infrarouges
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineGénie chimique
tme.degree.grantorFaculté de génie
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc. A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record