Show simple document record

dc.contributor.advisorGervais, Hélène
dc.contributor.authorLatendresse, Sophiefr
dc.date.accessioned2019-06-11T14:34:43Z
dc.date.available2019-06-11T14:34:43Z
dc.date.created2019fr
dc.date.issued2019-06-11
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/15589
dc.description.abstractL’objectif de cet essai est de faire un portrait de la situation actuelle dans le secteur de la construction résidentielle multilogements au Québec, de proposer des solutions pertinentes pour amener le secteur vers un modèle d’économie circulaire et d’émettre des recommandations pouvant accélérer l’implantation de l’économie circulaire dans le secteur. À l’opposé du modèle d’économie linéaire présentement en place dans la société moderne, l’économie circulaire permet d’amoindrir l’extraction de ressources naturelles en réinjectant, de manière circulaire, les matières déjà en circulation. Dans un monde où nous consommons 1,7 fois les ressources de la Terre à chaque année, il est primordial de repenser l’économie et les modes de consommation actuels. Ces remises en question sont particulièrement pertinentes dans le domaine de la construction, rénovation et démolition, car celui-ci génère près du tiers des matières résiduelles totales, soit environ 4,57 M de tonnes par année au Québec. Il laisse donc une grande empreinte écologique et nécessite une refonte afin de pouvoir s’adapter aux défis environnementaux. La méthodologie utilisée dans cet essai se base sur une revue de littérature et des entrevues avec des spécialistes québécois dans certaines stratégies spécifiques en économie circulaire dans le domaine de la construction. Pour ce qui est des solutions locales proposées, elles ont été élaborées à partir d’exemples de solutions internationales, nationales et régionales. Une analyse multicritère a servi à faire les choix les plus judicieux pour le contexte provincial. Un guide des pratiques innovantes adressé aux acteurs du milieu et recensant les résultats de l’analyse multicritère est joint en annexe. Les conclusions de l’analyse démontrent que plusieurs solutions sont envisageables à différents niveaux de gouvernance. Des initiatives comme la déconstruction des bâtiments, leur modularité, leur écoconception, le réemploi de matériaux, l’utilisation de technologies passives, la rénovation, le bon entretien des bâtiments et l’approvisionnement responsable constituent quelques-unes des solutions permettant de faciliter l’intégration de l’économie circulaire dans le secteur de la construction résidentielle. Les concepteurs, contracteurs, utilisateurs et gestionnaires d’immeubles ont tous un rôle clé à jouer dans l’application de ces solutions. Cependant, le gouvernement est l’acteur ayant un rôle pivot pouvant faire avancer les choses plus rapidement, notamment en légiférant sur certains aspects du secteur et en motivant, par l’implantation de différentes politiques, les acteurs du domaine.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Sophie Latendressefr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/*
dc.subjectÉconomie circulairefr
dc.subjectConstruction résidentielle multilogementsfr
dc.subjectDéconstructionfr
dc.subjectÉcomatériauxfr
dc.subjectÉcoquartierfr
dc.subjectÉconomie de la fonctionnalitéfr
dc.subjectÉcoconceptionfr
dc.titleL'économie circulaire dans le domaine de la construction résidentielle multilogements au Québec : analyse du secteur et proposition d'un guide des pratiques innovantesfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Sophie Latendresse
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Sophie Latendresse