Show simple document record

dc.contributor.otherBellachhab, Abdelhadifr
dc.date.accessioned2019-06-05T17:57:21Z
dc.date.available2019-06-05T17:57:21Z
dc.date.created2019fr
dc.date.issued2019-06-05
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/15576
dc.identifier.urihttps://doi.org/10.17118/11143/15576
dc.description.abstractCette étude porte sur les lettres envoyées par Robin Gecht, tueur en série condamné à mort, à Jennifer Furio. Dans le prolongement de la contribution d’Olga Galatanu au présent ouvrage, elle se situe dans le cadre théorique de la Sémantique des Possibles Argumentatifs et analyse les mécanismes sémantico- discursifs d’une dynamique de restauration identitaire. Pour régénérer son image, Robin Gecht joue sur les valeurs épistémiques, morales, déontiques et axiologiques. Ses lettres constituent des actes de langage de type déclaratif, qui revendiquent le statut de « personne normale » par opposition au statut de personne « anormale » ou « hors-normes » que les déclarations judiciaires et médiatiques lui ont attribué.fr
dc.description.abstractAbstract: This study focuses on letters sent by Robin Gecht, serial killer sentenced to death, to Jennifer Furio. As an extension of Olga Galatanu’s contribution further in this book, she is situated in the theoretical frame of the Semantics of Argumentative Possibilities and analyzes the semantico-discursive mechanisms of a dynamic of identity restoration. To regenerate his image, Robin Gecht plays on epistemic, moral, deontic and axiological values. His letters are declarative speech acts, claiming the status of « normal person » opposed to « abnormal » or « non-standard » status that legal and media declaratory acts have attribued him.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherLes Éditions de l'Université de Sherbrooke (ÉDUS)fr
dc.relation.ispartofISBN:978-2-7622-0360-8fr
dc.relation.ispartofÉcrits hors-normesfr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/*
dc.subjectSémantique des possibles argumentatifsfr
dc.subjectCinétisme sémantiquefr
dc.subjectReconstruction discursive de soifr
dc.subjectDynamique de restauration identitairefr
dc.subjectEspace épistolairefr
dc.subjectSemantics of argumentative potentialsfr
dc.subjectSemantic kinesisfr
dc.subjectDiscursive reconstruction of oneselffr
dc.subjectIdentity restoration dynamicsfr
dc.subjectEpistolary spacefr
dc.titleQuand déclarer, c’est faire une identité. Vers une ontologie de l’identité discursive à travers des lettres de tueurs en sériefr
dc.typeChapitre de livrefr
dc.rights.holder© Abdelhadi Bellachhabfr
udes.description.pages115-126fr
udes.description.diffusionDiffusé par Savoirs UdeS, le dépôt institutionnel de l'Université de Sherbrookefr
dc.identifier.bibliographicCitationBellachhab, A. (2019). Quand déclarer, c’est faire une identité. Vers une ontologie de l’identité discursive à travers des lettres de tueurs en série. Dans A. Steuckardt, et K. Collette (Éds), « Écrits hors-normes » (p. 115-126). Sherbrooke : Les Éditions de l’Université de Sherbrooke. https://doi.org/10.17118/11143/15576fr
udes.description.sourceÉcrits hors-normesfr
udes.description.ordreauteursBellachhab, Abdelhadifr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada
Except where otherwise noted, this document's license is described as Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada