Show simple document record

dc.contributor.advisorLefebvre, Rochfr
dc.contributor.authorGirard, Andréfr
dc.date.accessioned2014-05-14T19:56:37Z
dc.date.available2014-05-14T19:56:37Z
dc.date.created2010fr
dc.date.issued2010fr
dc.identifier.isbn9780494707623fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/1553
dc.description.abstractLe rehaussement de la parole est un domaine du traitement du signal qui prend de plus en plus d'ampleur. En effet, dans un monde où la télécommunication connaît un véritable essor, les technologies se doivent d'être de plus en plus performantes afin de satisfaire au plus grand nombre. Les applications qui nécessitent un rehaussement de la parole sont très nombreuses, la plus évidente étant sans doute celle de la téléphonie mobile, où de nombreux bruits environnants peuvent gêner la qualité et l'intelligibilité du signal de parole transmis. Il existe à ce jour de nombreuses techniques de rehaussement de la parole. Celles-ci peuvent d'ores et déjà se décliner en deux catégories distinctes. En effet, certaines techniques utilisent plusieurs microphones et sont qualifiées de multi-capteur, tandis que d'autres techniques n'en utilisent qu'un seul et sont alors qualifiées de mono-capteur.Le présent sujet de recherche se situe dans la catégorie des techniques mono-capteurs qui utilisent principalement les propriétés statistiques de la parole et du bruit afin de réduire au mieux le signal de bruit. La Décomposition Modale Empirique, ou EMD, est une méthode de transformée de signaux qui est apparue récemment et qui suscite de plus en plus l'intérêt des chercheurs en rehaussement de la parole. L'EMD s'avère être une méthode de décomposition de signal très efficace car, contrairement aux transformées plus classiques, l'EMD est une transformée non linéaire et non stationnaire. Ses propriétés statistiques, en réponse au bruit blanc gaussien, ont permis de conclure sur le comportement de cette approche similaire à un banc de filtres quasi-dyadique. Les méthodes existantes de rehaussement de la parole basée sur la modélisation par EMD s'appuient toutes sur ce comportement dans leur démarche de réduction de bruit, et leur efficacité n'est validée que dans le cas de signaux de parole corrompus par du bruit blanc gaussien. Cependant, un algorithme de réduction de bruit n'est intéressant que s'il est efficace sur des bruits environnants de tous les jours. Ces travaux de recherche visent ainsi à déterminer les caractéristiques de l'EMD face à des signaux de parole corrompus par des bruits"réels", avant de comparer ces caractéristiques à ceux issues de signaux de parole corrompus par du bruit blanc gaussien. Les conclusions de cette étude sont finalement mises en pratiques dans le développement d'un système de réduction de bruit qui vise à séparer au mieux le bruit du signal de parole, et ce quel que soit le type de bruit rencontré.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© André Girardfr
dc.subjectÉnergie instantanéefr
dc.subjectTransformée de Hilbert-Huangfr
dc.subjectDécomposition Modale Empiriquefr
dc.subjectRehaussement de la parolefr
dc.titleRéduction de bruit de signaux de parole mono-capteur basée sur la modélisation par EMDfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineGénie électriquefr
tme.degree.grantorFaculté de géniefr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc. A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record