Show simple document record

dc.contributor.advisorNarasiah, Subba K.
dc.contributor.authorHains, Louis
dc.date.accessioned2019-05-03T19:40:25Z
dc.date.available2019-05-03T19:40:25Z
dc.date.created1987
dc.date.issued1987
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/15476
dc.description.abstractCe travail a pour objet d'étudier les rendements épuratoires de systèmes de traitement tertiaire par filtration dans un sol naturel et conventionnel. Des essais en laboratoire pour le sol naturel et in situ pour le filtre conventionnel sont effectués en utilisant les effluents secondaires de systèmes d'étangs aérés à l'entrée des filtres. La recherche est accentuée sur le traitement d'eaux usées domestiques de faibles concentrations en matières en suspension (MES) et demande biochimique en oxygène (DB05). Le sol naturel est constitué de tourbe de sphaigne commercial et les taux de filtration varient de 10 à 80 cm/j. Le filtre conventionnel comporte une couche supérieure d'anthracite surmontant une couche de sable d'Ottawa. Les taux de filtration, beaucoup plus élevés, sont de 41,7, 83 4 et 116,8 t/m2/j. Les résultats correspondants sont les fruits de plusieurs cycles d'essais d'une durée de quelques heures. La revue de littérature fait état des nombreux avantages qu'offre la tourbe de sphaigne en matière d'épuration des eaux usées domestiques et industrielles. Sa structure interne augmente sa capacité d'adsorption et facilite l'écoulement des eaux. Une analyse des résultats de l'essai sur les filtres de tourbe démontre une excellente capacité de rétention des particules en suspension (composées principalement d'algues), de la turbidité et des coliformes totaux et fécaux. Aucun enlèvement de phosphore, généralement sous forme soluble, n'est observable tout au long de l'essai. Des particules organiques de la tourbe lessivées par l'écoulement se retrouvent dans l'effluent des filtres et augmentent faussement les concentrations de DB05 et surtout de carbone organique total (COT) selon la revue de littérature, cette situation semble s'estomper avec le temps. Une baisse du pH et une coloration de l'eau sont également notées. Les taux de filtration supérieurs à 20 cm/j provoquent un colmatage rapide. Le filtre conventionnel présente des résultats beaucoup moins reluisants quant à l'enlèvement des MES et de la turbidité avec 36% et 24% en moyenne respectivement. Il n'y a aucun enlèvement significatif de phosphore dans la forme soluble surtout, pas plus que les matières organiques exprimées en COT. Les caractéristiques de ce type de système de filtration ne permettent pas l'élimination des coliformes ou des matières en solution.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Louis Hains
dc.subjectBassins de stabilisation des eaux usées
dc.subjectEaux usées--Épuration--Filtration
dc.subjectSplachnacées
dc.subjectTourbe
dc.titleUtilisation d'un filtre de tourbe de sphaigne pour le traitement des effluents d'étangs aérés
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineGénie civil
tme.degree.grantorFaculté de génie
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc. A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record