Show simple document record

dc.contributor.advisorGravelle, Denis
dc.contributor.authorMercure, Pierre-François
dc.date.accessioned2019-05-03T18:52:23Z
dc.date.available2019-05-03T18:52:23Z
dc.date.created1987
dc.date.issued1987
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/15460
dc.description.abstractNotre travail a pour but d'étudier le problème des pluies acides, sous l'angle des règles de droit international applicables à ce type particulier de pollution atmosphérique se déplaçant sur de grandes distances et par là même traversant les frontières des Etats. L'essai comportera cinq chapitres. Le premier nous fera voir le caractère international des pluies acides à l'aide d'études réalisées par différents organismes, portant sur la mesure des paramètres applicables au transport de polluants sur de grandes distances. Toute forme de pollution atmosphérique transfrontière et au premier plan les pluies acides, est susceptible de créer à un moment donné un climat litigieux entre Etats ou entre l'un d'eux et des ressortissants de l'autre. La partie lésée tentera de démontrer que l'Etat d'où provient la pollution a enfreint une ou des obligations internationales auxquelles tous les sujets de droit international sont tenus et exigera réparation pour les dommages subis. C'est précisément au deuxième chapitre que nous discuterons chacun des thèmes juridiques applicables au domaine de la responsabilité internationale des Etats: choix entre les recours privés et publics, obligations internationales des Etats en matière de pollution transfrontière; nature, rigueur et conséquences de la responsabilité des Etats. Le domaine de la coopération internationale en matière de pollution atmosphérique fera l'objet du troisième chapitre. Le fonctionnement et les réalisations d'organismes tels les Nations-Unies, la Commission Economique des Nations-Unies pour l'Europe, la Communauté Européenne, le Conseil de l 'Europe, le Conseil Nordique et l'Organisation de coopération et de développement économiques seront étudiés. Une attention toute particulière sera accordée au phénomène des pluies acides en Amérique du Nord. Le chapitre quatre fera le portait des pratiques de collaboration entre le Canada et les Etats-Unis d'Amérique dans le domaine général de l'environnement et dans celui plus spécifique de la pollution de l'air. Cet exercice est essentiel puisqu'il permettra de cerner les contours d'un éventuel traité nord-américain sur cette question. L'étude d'éléments tels, les modes de règlement des différends canado-américains, les législations nord-américaines en matière de contrôle de la pollution de l'air ainsi que l'important Traité de 1909 relatif aux eaux limitrophes internationales, signé par le Royaume-Uni et les Etats­-Unis, dont un des objectifs était la création de la Commission Mixte Internationale, est d'une importance première. En effet, un traité nord­-américain sur les pluies acides sera en grande partie inspiré de dispositions qui constituent l'expérience commune aux deux voisins, en matière de gestion de leurs problèmes frontaliers ou autres.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Pierre-François Mercure
dc.subjectPluies acides--Droit--Canada
dc.subjectPluies acides--Droit--États-Unis
dc.subjectPluies acides--Aspect de l'environnement--Canada
dc.subjectPluies acides--Aspect de l'environnement--États-Unis
dc.titleLes aspects juridiques des pluies acides dans le contexte nord-américain
dc.typeEssai
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durable
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Env.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record