Show simple document record

dc.contributor.advisorBoisvert, Jean-Jacques
dc.contributor.authorGauthier, Monique
dc.date.accessioned2019-04-29T18:27:56Z
dc.date.available2019-04-29T18:27:56Z
dc.date.created1986
dc.date.issued1986
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/15392
dc.description.abstractCet essai aborde le sujet des particules en suspension dans l'atmosphère sous trois aspects précis. On présente tout d'abord un résumé de la chimie atmosphérique des particules, dont la composition et les propriétés variées provoquent des phénomènes chimiques complexes que nous avons cru bon d'éclaircir. Une attention particulière a été mise sur les réactions impliquant les sulfates et les nitrates, car ils sont des constituants importants des particules au point de vue des effets sur l'environnement et la santé des individus. Le deuxième aspect de l'étude des aérosols atmosphériques porte précisément sur l'état actuel des recherches concernant les effets négatifs possibles de ce polluant pour la santé. L'effet général des particules consiste en une irritation des voies respiratoires; cependant, des études épidémiologiques et en laboratoire ont montré une association entre certaines particules et l'exacerbation de maladies respiratoires comme l'asthme ou la bronchite chronique. Dans tous les cas, la composition et la taille jouent un rôle déterminant sur les effets associés aux aérosols. Finalement, la dernière partie présente une analyse descriptive des niveaux ambiants de particules en suspension totales, des sulfates et des nitrates à Sherbrooke entre 1975 et 1985. Les principaux points étudiés concernent les variations annuelles, mensuelles et saisonnières, les épisodes de pollution et les principales causes associées aux fortes concentrations. En général, le comportement des particules dans l'air ambiant à Sherbrooke suit une distribution semblable à celle rencontrée dans d'autres villes au Canada. Les principaux facteurs qui influencent les niveaux de particules dans l'air sont les phénomènes climatiques et météorologiques, la variation dans les sources d'émission et les particules provenant d'un transport à grande distance. Cependant, les études faites jusqu'à maintenant sur la distribution spatiale des particules en suspension au Canada ne permettent pas de quantifier de façon précise l'importance de ces différents facteurs.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Monique Gauthier
dc.subjectAnhydride sulfureux--Aspect de l'environnement
dc.subjectMonoxyde d'azote--Aspect de l'environnement
dc.subjectAir--Pollution--Québec (Province)--Sherbrooke
dc.subjectParticules (Matière)--Aspect de l'environnement
dc.titleImpact des particules en suspension sur la santé et analyse des niveaux ambiants à Sherbrooke (1975-1985)
dc.typeEssai
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durable
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Env.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record