Show simple document record

dc.contributor.advisorBonn, Ferdinand
dc.contributor.authorAit Fora, Abderrahman
dc.date.accessioned2019-04-26T20:16:17Z
dc.date.available2019-04-26T20:16:17Z
dc.date.created1995
dc.date.issued1995
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/15382
dc.description.abstractRésumé: L'érosion est une composante du cycle géologique qui façonne en perpétuel mouvement les paysages à la surface du globe. L'activité humaine, qu'elle soit agricole, aménagement de zones urbaines ou recherche de nouvelles sources d'énergie, provoque souvent des perturbations irréversibles du milieu, ce qui tend à accélérer le phénomène de l'érosion et par la suite la dégradation du milieu naturel. Le fléau de l'érosion impose des coûts considérables à l'économie marocaine d'une part en réduisant la fertilité des terres agricoles et d'autre part, en causant des dommages aux infrastructures hydrauliques par la réduction de la duré de vie des retenues. Les buts fixés pour cette étude entreprise à l'échelle du bassin versant de Tleta (Nord du Maroc) sont : - de quantifier les apports de sédiments produits par l'érosion hydrique dans ce bassin et acheminés jusqu'à sa retenue. - de déterminer les zones les plus sensibles à l'érosion. - de proposer des aménagements à la lumière des résultats obtenus. La méthodologie proposée fait appel à de nouvelles technologies telles la télédétection, les systèmes d'information géographique, l'utilisation des marqueurs radioactifs et la susceptibilité magnétique des sédiments. La quantification de l'érosion est basée sur l'intégration des facteurs de l'érosion, selon le modèle de Wischmeier modifié (la MUSLE), qui sont : - le facteur d'érodabilité des sols (K) déterminé à l'aide de nomographe de Wischmeier, - le facteur topographique (LS) généré par un modèle numérique d'altitude (MNA), - le facteur de gestion et d'évolution des cultures (C) dérivé de la télédétection, - le facteur d'effet de pluie et de ruissellement (Rm) résulte de la modélisation hydrologique (modèle hydrolpl) selon la méthode de Soil Conservation Service. Le résultat de cette quantification (en t/ha/an) pour trois années retenues pour cette étude est de 19, 62 et 46 respectivement pour les années 1975-1976, 1976-1977 et 1990-1991. La moyenne de l'envasement pour une période de 10 ans est de 44 t/ha/an, ce résultat est très proche de celui de l'année 1990-1991 dans laquelle on a enregistré une pluviométrie proche de la moyenne. La quantification à l'aide de l'activité du Césium-137, en échantillonnant des unités représentatives du bassin versant, a donné une dégradation de 45 t/ha/an. La susceptibilité magnétique des sédiments a permis de différencier deux zones dans le bassin versant, une zone qui contribue à l'envasement et une autre qui produit des sédiments qui n'atteignent pas la retenue du barrage. L'aménagement fait appel à des mesures de conservation des sols et de lutte contre l'érosion en appliquant des méthodes biologiques et mécaniques. Les interventions, vue le risque élevé d'érosion, doivent se concentrer dans le sous bassin BV2 ainsi que toute la partie Est de l'ensemble du bassin de Tleta.||Abstract: Erosion is a component of the geological cycle which perpetually shapes the landscapes covering the globe. Human activity, whether through agricultural activities, urban area development or the search for new energy sources often provokes irreversible modifications to the environment, which tends to accelerate erosion and eventually the degradation of the natural environment. Erosion imposes considerable costs to the Moroccan economy, by reducing the fertility of agricultural lands, and by silting hydraulic infrastructures which in turn reduce the life span of retaining dams. The objectives of this study carried out in the Tleta watershed (North of Morocco) are: - to quantify the amount of sediments produced by water erosion in the basin and transported to the retaining dam. - to determine the most susceptible areas to erosion. - to propose infrastructures on the light of the results derived. The proposed methodology uses new technologies such as remote sensing, geographical information systems, the use of radioactive tracers and the magnetic susceptibility of sediments. The quantification of erosion is based on the integration of the factors related to erosion, following the modified Wischmeier model (MUSLE) which are: - the soil erodibility factor (K) determined from the Wischmeier nomograph, - the topographical factor (LS) generated by the digital elevation model (DEM), - the agricultural practices and evolution factor(C) derived from remote sensing, - the rainfall and runoff effect (Rm) calculated from hydrological modelling (hydrolpl model) using the Soil Conservation Service method. The results of the quantification (in t/ha/year) for the three years retained for this study are 19, 62 and 46 respectively for 1975-1976, 1976-1977 and 1990-1991. Mean silting for a 10 year period is 44 t/ha/year. This result is very close to that of the year 1990-1991 during which average rainfall was recorded. Quantification provided by the activity of Cesium-137, by sampling units representative of the watershed, produced a spatially average total erosion 45 t/ha/year. The magnetic susceptibility of sediments permits to differentiate two areas in the watershed, an area which contributes to silting and an area which produces sediments which do not reach the retaining dam. Land management calls upon soil conservation and anti-erosive measures by applying biological and mechanical methods. Interventions must be first concentrated in the BV2 sub-basin as well as the entire eastern portion of the Tleta basin.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Abderrahman Ait Fora
dc.subjectModélisation de l'érosion
dc.subjectBassin versant
dc.subjectNord du Maroc
dc.subjectLa MUSLE
dc.subjectModélisation hydrologique
dc.subjectModèle numérique d'altitude (MNA)
dc.subjectTélédétection
dc.subjectSystème d'information géographique
dc.subjectCésium-137
dc.subjectSusceptibilité magnétique
dc.subjectAménagement
dc.subjectErosion modelling
dc.subjectWatershed
dc.subjectNorthern Morocco
dc.subjectMUSLE
dc.subjectHydrological modelling
dc.subjectDigital elevation model (DEM)
dc.subjectRemote sensing
dc.subjectGeographical information system
dc.subjectCesium-137
dc.subjectMagnetic susceptibility
dc.subjectLand management
dc.titleModélisation spatiale de l'érosion hydrique dans un bassin versant du roc marocain : validation de l'approche géomatique par la sédimentologie, les traceurs radio-actifs et la susceptibilité magnétique des sédiments
dc.typeThèse
tme.degree.disciplineTélédétection
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humaines
tme.degree.levelDoctorat
tme.degree.namePh.D.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record