Show simple document record

dc.contributor.advisorBrouillette, Martinfr
dc.contributor.authorLagrandeur, Juniorfr
dc.date.accessioned2014-05-14T19:56:32Z
dc.date.available2014-05-14T19:56:32Z
dc.date.created2010fr
dc.date.issued2010fr
dc.identifier.isbn9780494655924fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/1532
dc.description.abstractCette recherche visait à développer un procédé d'imprégnation utilisant des ondes de choc pour teindre du bois franc. D'importants progrès ont été réalisés à cet égard dans le projet. Tout d'abord, un modèle théorique a montré que les ondes de choc augmentent la pénétration dans un milieu poreux de perméabilité constante, mais seulement si le liquide utilisé est rhéofluidifiant. De plus, les ondes de choc semblent atténuer les variations de perméabilité, ce qui permettrait de teindre des espèces moins perméables et de donner au bois un fini plus uniforme. En second lieu, les essais expérimentaux réalisés sur des échantillons de merisier dans un tube à choc ont confirmé que les ondes de choc imprègnent efficacement le bois. Effectivement, il a été démontré qu'une augmentation du nombre de tirs et de l'amplitude des chocs améliore l'imprégnation sous certaines conditions. De plus, les ondes de choc peuvent être combinées avec un prétraitement du bois aux micro-ondes pour une meilleure imprégnation. Cependant, la grande variabilité des résultats entre chaque série de mesure ne permet pas de prédire la pénétration en fonction des conditions du choc, possiblement parce que l'efficacité du procédé dépend du taux d'humidité du bois. Finalement, deux mécanismes sont proposés pour expliquer l'effet bénéfique des ondes de choc sur l'imprégnation. Premièrement, l'augmentation importante de la pression causée par l'onde de choc pourrait endommager la microstructure du bois, en augmentant sa perméabilité. Cependant, cette hypothèse n'a pu être validée. Ensuite, comme la teinture a un comportement rhéofluidifiant, les chocs réduisent possiblement sa viscosité. Cette hypothèse rejoint les conclusions obtenues grâce au modèle théorique et elle explique plusieurs résultats des essais expérimentaux.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Junior Lagrandeurfr
dc.subjectRhéologiefr
dc.subjectAnalyse de la variancefr
dc.subjectModélisationfr
dc.subjectPénétrationfr
dc.subjectAbsorptionfr
dc.subjectTeinturefr
dc.subjectOndes de chocfr
dc.titleImprégnation du bois assistée par des ondes de pressionfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineGénie mécaniquefr
tme.degree.grantorFaculté de géniefr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc. A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record