Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]
dc.contributor.authorBernier, Sylvie
dc.date.accessioned2019-04-26T15:34:45Z
dc.date.available2019-04-26T15:34:45Z
dc.date.created1993
dc.date.issued1993
dc.identifier.isbn0315850566
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/15307
dc.description.abstractL'inositol 1, 4,5-trisphosphate (InsP3) est un messager intracellulaire qui provient de l'hydrolyse du phosphatidylinositol 4,5-bisphosphate par la phospholipase C, en réponse à un stimulus mobilisateur de Ca2+. L’InsP3 se lie à un récepteur spécifique et engendre la libération du Ca2+ qui est emmagasiné dans des réserves intracellulaires. De haut niveaux de Ca2+ libre ont été retrouvés dans des plaquettes de patients souffrant d'hypertension, et ces niveaux ont été corrélés avec une pression artérielle élévée. Dans la présente étude, nous avons caractérisé le récepteur à l'InsP3 dans l'aorte, les reins et le coeur de rats Long-Evans. Nous avons aussi étudié ce récepteur dans quelques organes de rats spontanément hypertendus (SHR) pour clarifier le rôle du récepteur à l'InsP3 dans l'hypertension. Des fractions microsomales ont été préparées à partir de l'aorte, du coeur, des rein, des surrénales, du foie et du cervelet de rats SHR et WKY âgés de 14 semaines. Les récepteurs à l'InsP3 ont été étudiés dans chaque fraction microsomale par la liaison de l'[3H]InsP3. Dans chaque tissu les propriétés des sites de liaison à l'InsP3 sont caractéristiques. Des propriétés connues des récepteurs à l'InsP3: 1) la liaison de l'InsP3 est spécifique et saturable, 2) la liaison de l'InsP3 est favorisée à pH alkalin, 3) la liaison de l'InsP3 est inhibée par l'héparine, et 4) l'InsP3 a une affinité de liaison plus grande que rinsP4. Aucune différence significative d'affinité ou de capacité maximale de liaison ne fut observée entre les SHR et les WKY, dans les fractions microsomales étudiées (coeur, surrénales, reins, foie et cervelet). Par contre, l'activité de liaison de l'InsP3 dans les fractions microsomales d'aorte est significativement plus élévée (1.6 fois) chez les SHR que chez les WKY. Cette augmentation est attribuée à un nombre de sites plus élévé. Ces résultats suggèrent que l'augmentation de l'activité du récepteur à l'InsP3 dans le muscle lisse vasculaire des SHR peut contribuer à l'élévation de la pression artérielle. Nous avons aussi purifié et réincorporé le récepteur à InsP3 (extrait du cortex surrénalien bovin) dans une bicouche lipidique plane, pour en savoir plus sur son mécanisme fonctionnel. Le récepteur à InsP3 semble conserver la même affinité apparente (IC50 = 10nM) après chacune des étapes de purification, ce qui indique que le récepteur ne semble pas altéré de façon importante. Une filtration sur colonne de gel Sepharose-6B nous révèle une taille moléculaire de l'ordre de 1 million Da pour le récepteur à l'InsP3. La réincorporation du récepteur à InsP3 dans une bicouche lipidique nous montre que le récepteur est en fait un canal activable par InsP3, ce qui a déjà été démontré dans une préparation microsomale de cervelet et de muscle lisse de rat. Ces travaux ont permis de mettre au point une approche méthodologique qui sera utilisée pour l'étude du mécanisme d'action du récepteur à l’InsP3.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Sylvie Bernier
dc.titleRécepteur à l'inositol 1,4,5-trisphosphate: caractérisation et implication dans l'hypertension
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplinePharmacologie
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santé
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record