Show simple document record

dc.contributor.advisorVachon, Jean-François L.
dc.contributor.authorDurand, Mariefr
dc.date.accessioned2019-04-24T14:41:33Z
dc.date.available2019-04-24T14:41:33Z
dc.date.created2019fr
dc.date.issued2019-04-24
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/15296
dc.description.abstractL’objectif de cet essai est d’évaluer le potentiel du sentiment d’appartenance identitaire des gens face aux milieux naturels pour favoriser la conservation de ceux-ci dans un contexte d’étalement urbain. Dans la situation actuelle de lutte au réchauffement climatique et de préservation de la biodiversité, la conservation des milieux naturels est un enjeu grandissant pour la gestion de l’aménagement du territoire. Le mouvement de la conservation des milieux naturels est à la croisée des chemins, car il doit réussir à développer des leviers d’action plus puissants que ceux dont il dispose actuellement pour réellement parvenir à préserver une quantité suffisante d’écosystèmes nécessaires au maintien des biens et services écologiques vitaux pour la société. La problématique de cet essai prend donc naissance dans les enjeux d’aménagement du territoire et se concentre sur la proposition d’un changement de paradigme dans la façon d’envisager la conservation des milieux naturels au Québec en considérant davantage l’opinion publique. La définition du concept de conservation identitaire a permis d’illustrer comment la relation que les citoyens entretiennent avec les milieux naturels de leur territoire peut s’avérer un levier d’action efficace en faveur de leur conservation. Le fait de confier aux citoyens le soin de cibler eux-mêmes les milieux naturels qu’ils souhaitent conserver permet de démocratiser la conservation et d’obtenir un consensus social autour des questions d’aménagement du territoire. L’étude des méthodes disponibles dans la littérature pour cerner le sentiment identitaire d’une population montre que chacune possède des avantages et des inconvénients dans le contexte précis de la conservation. Les exemples d’application réelle de ces méthodes montrent qu’un groupe de citoyens représentatifs de la population est néanmoins en mesure de cibler des milieux naturels prioritaires pour la conservation en fonction de différentes valeurs. Les conclusions de l’élaboration de l’outil de conservation identitaire suggèrent que la combinaison de plusieurs méthodes de consultation publique s’avère appropriée pour obtenir des cibles de conservation identitaire précises, qui sont représentatives de l’opinion de la majorité des citoyens sans influence externe des experts. L’outil s’assure toutefois que les choix de conservation finaux sont pertinents scientifiquement. L’outil peut également être appliqué à plusieurs échelles territoriales, en fonction des pôles identitaires identifiés. Parmi les principales recommandations émises, il est proposé des moyens de mise en oeuvre de la vision de conservation des citoyens à l’aide des outils de gestion du territoire. Il est également recommandé de s’assurer que l’exercice de conservation identitaire inclut une gestion intégrée de la conservation des milieux naturels. Des modifications sont aussi suggérées pour augmenter la transparence du processus d’aménagement du territoire au Québec et bonifier la conservation en terres privées. Une meilleure considération de la volonté populaire de conservation de certains milieux naturels jumelée à une optimisation de l’utilisation des outils de gestion du territoire pourrait ainsi être la recette gagnante qui permettra au mouvement de conservation des milieux naturels de prendre l’ampleur nécessaire à son efficacité.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Marie Durandfr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/*
dc.subjectÉtalement urbainfr
dc.subjectMilieux naturelsfr
dc.subjectDroit de propriétéfr
dc.subjectIdentitéfr
dc.subjectPaysagefr
dc.subjectAménagement du territoirefr
dc.subjectConservationfr
dc.subjectParticipation publiquefr
dc.subjectLevier politiquefr
dc.subjectMéthodologiefr
dc.subjectZonage agricolefr
dc.titleLa conservation identitaire : une solution pour contrer l'étalement urbain?fr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Marie Durand
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Marie Durand