Show simple document record

dc.contributor.advisorBastin, Marcel
dc.contributor.authorGélinas, Céline
dc.date.accessioned2019-03-22T15:34:12Z
dc.date.available2019-03-22T15:34:12Z
dc.date.created1984
dc.date.issued1984
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/15148
dc.description.abstractL'ADN cloné du mutant P155 du virus du polyome transforme des cellules de rat en culture avec la même efficacité que l'ADN de type sauvage, mais est très peu tumorigène lorsqu'il est injecté à des rats nouveau-nés. Comme les cellules transformées par l'ADN de type sauvage, les cellules transformées par l'ADN du mutant poussent à faible concentration de sérum, forment des colonies en agar et atteignent des densités de saturation élevées. Cependant, elles sont beaucoup moins tumorigènes que les cellules transformées par le génome de type sauvage. La lésion qui affecte le potentiel tumorigène de P155 est une délétion de 12 bp localisée entre les nucléotides 1348 et 1360, i.e. dans une région encodant les antigènes T moyen et grand T. Par substitution de la région comportant la délétion de P155 dans un recombinant n'encodant que la protéine T moyen, nous avons trouvé que la mutation de P155 altérait une fonction de la protéine T moyen essentielle à la tumorigenèse. Mise à part la délétion de 12 bp à 96.3% du génome de P155, il n'y a pas d'autre altération dans la région encodant la protéine T moyen par comparaison à la souche P16, son parent de type sauvage. Il n'y a aucune altération significative du niveau de phosphorylation de la protéine T moyen, de sa localisation, ni des sites majeurs de phosphorylation. De plus, la protéine T moyen de P155 est associée à la pp60c-src, comme dans le cas du génome de type sauvage. Nous avons produit, par mutagenèse au bisulfite de Na, une série de mutants comportant des altérations ponctuelles dans le génome de type sauvage P16, au niveau de la région délétée dans P155. L’altération de l'His 375 est suffisante à la diminution du potentiel tumorigène et on observe un effet maximal lorsque les deux acides aminés précédant l'His sont également modifiés. Nous avons également trouvé que la transfection de cellules FR3T3 par le gène T moyen produisait une série de lignées transformées dont le niveau de transformation est variable. Cette variation dans le phénotype de transformation est en corrélation avec la quantité de protéine T moyen dans une lignée donnée, quantité qui est le reflet de la stabilité de la protéine dans la cellule.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Céline Gélinas
dc.titleStructure et fonction du gène transformant du virus du polyome
dc.typeThèse
tme.degree.disciplineMicrobiologie
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santé
tme.degree.levelDoctorat
tme.degree.namePh.D.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record