Show simple document record

dc.contributor.advisorCaron, Laurent-G
dc.contributor.authorLanglois, Jean-Marc
dc.date.accessioned2019-03-12T19:39:11Z
dc.date.available2019-03-12T19:39:11Z
dc.date.created1985
dc.date.issued1985
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/15093
dc.description.abstractPour obtenir des efficacités élevées dans les piles solaires à jonction induite, il faut que la résistance de la couche d'inversion soit aussi faible que possible. Nous avons mesuré la résistance de surface, Ro, de couches d'inversion induites par un électret déposé sur un transistor MOSFET et chargé à l'aide de l'effet corona. On a utilisé deux types d’électrets. Le premier est composé d'une feuille de polycarbonate accolée sur du silicium à l'aide d'un mince film d'huile. Avec ce dispositif, nous avons obtenu des valeurs de résistance Ro plus élevées que 90Kn, valeur indiquant une grande densité d'états d'interface. Dans le deuxième cas, l'électret était coulé directement sur le silicium à l'aide d'un solvant. L'électret utilisé était le copolymère de VDF-TFE. On a obtenu des résistances aussi faibles que 10Kn, valeur caractéristique d'une couche en forte inversion. Ces résultats sont explicables à partir de la polarisation macroscopique de l'électret qui subsiste après la décharge corona d'une part, et d'une meilleure qualité d'interface d'autre part. La mesure d'une très grande constante diélectrique pour le copolymère (formule : voir document) après polarisation, indique une réorientation massive des dipôles dans la direction du champ de polarisation. Certains dispositifs réalisés avec le copolymère présentaient la particularité d'être déjà en inversion avant même que l’électret soit chargé par effet corona. Ceci s'explique par une orientation initiale des dipôles ou par le déplacement de charges réelles durant la fabrication.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Jean-Marc Langlois
dc.subjectSemi-conducteurs--Jonctions
dc.subjectÉnergie--Conversion directe
dc.subjectSemi-conducteurs
dc.titleÉtude d'une couche d'inversion en vue de l'application à des piles solaires à jonction induite
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplinePhysique
tme.degree.grantorFaculté des sciences
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record