Show simple document record

dc.contributor.advisorThéau, Jérôme
dc.contributor.advisorCalmels, Fabrice
dc.contributor.authorLavoie, Alexandrafr
dc.date.accessioned2019-03-11T19:38:48Z
dc.date.available2019-03-11T19:38:48Z
dc.date.created2019fr
dc.date.issued2019-03-11
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/15043
dc.description.abstractLes communautés nordiques, telle la communauté de Jean Marie River dans les Territoires du Nord-Ouest, sont vulnérables face à l’influence des changements climatiques sur les écosystèmes, car leur mode de vie est en étroite relation avec l’environnement. Un des enjeux importants pour la communauté est de pouvoir conserver leur sécurité alimentaire qui est liée à l’accessibilité et à la disponibilité des aliments issus de la flore et de la faune sauvage composant leur diète traditionnelle. La population du caribou boréal, inscrite comme « espèce menacée » selon la Loi sur les espèces en péril, n’est pas une source primaire traditionnelle de nourriture pour la communauté, mais elle est perçue comme ayant une valeur nutritionnelle, culturelle et écologique élevée. Dans le cadre de cet essai, un indice de qualité de l’habitat (IQH) a été adapté au territoire de la communauté afin d’évaluer la qualité de l’habitat du caribou boréal. Puisque la population est très sensible aux modifications de son territoire, l’évolution du couvert végétal de la région a aussi été analysée à partir de la comparaison de classification d’images satellitaires Landsat 5-TM et Landsat 8-OLI. Les résultats de la comparaison spatiotemporelle montrent une transition importante de la classe Conifère vers la classe Sol nu/feu (9,5 %) et de la classe Tourbière avec arbustes à la classe Tourbière avec mousse (28,64 %). La classe Mixte est celle ayant perdu le plus grand pourcentage de sa superficie (40,29 %), mais de façon égale entre les autres classes. Ces observations ont permis d’émettre plusieurs hypothèses liées aux variations climatiques ainsi qu’aux effets du dégel du pergélisol. Les résultats de l’IQH ont permis d’observer une fragmentation du territoire dans la qualité potentielle de l’habitat, liée au passage de la route de Mackenzie et de la route menant vers la communauté. Suite à l’essai, il est recommandé de poursuivre la surveillance de l’évolution du couvert végétal, surtout en ce qui a trait aux conséquences du dégel du pergélisol ainsi que de valider l’IQH avant de l’utiliser comme outil de gestion ou d’analyse de l’évolution de l’habitat du caribou boréal.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Alexandra Lavoiefr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.5/ca/*
dc.subjectCaribou boréalfr
dc.subjectIQHfr
dc.subjectPergélisolfr
dc.subjectTerritoires du Nord-Ouestfr
dc.subjectComparaison spatiotemporellefr
dc.subjectVégétationfr
dc.subjectTélédétectionfr
dc.titleCartographie de la qualité de l’habitat pour le caribou boréal dans la région de Jean Marie River (Territoires du Nord-Ouest)fr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineGéomatique appliquéefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Alexandra Lavoie
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Alexandra Lavoie