Show simple document record

dc.contributor.advisorLafortune, François
dc.contributor.authorAit Ali, Nadiafr
dc.date.accessioned2019-02-26T15:41:48Z
dc.date.available2019-02-26T15:41:48Z
dc.date.created2019fr
dc.date.issued2019-02-26
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/15025
dc.description.abstractLe réchauffement climatique est un processus global de modification du climat causé par les émissions importantes de gaz à effet de serre d’origine anthropique dans l’atmosphère. La géo-ingénierie figure parmi les solutions explorées pour contrer ce problème. Elle comprend plusieurs technologies qui se distinguent par leur maturité, leur potentiel d’atténuation du réchauffement planétaire, leurs risques éventuels, et leur acceptabilité sociale. L’objectif de cet essai consiste donc à évaluer l’état d’avancement, l’efficacité et les effets secondaires de ces approches pour leur déploiement à grande échelle. Le premier chapitre présente un résumé des efforts utilisés par le gouvernement québécois et fédéral pour réduire leur émission de gaz à effets de serre. Le deuxième chapitre quant à lui comprend une revue des informations sur les principales technologies de géo-ingénierie. Les enjeux éthiques, la gouvernance et l’acceptabilité sociale de la géo-ingénierie sont discutés dans le troisième chapitre. Pour réaliser l’objectif global de l’essai, une analyse multicritère a été menée dans le chapitre quatre. La première étape de cette dernière a permis d’identifier les technologies qui sont les plus avancées. Lors de la deuxième étape de l’analyse, quatre technologies ont été sélectionnées pour leur comparaison détaillée dans la troisième étape. Elles concernent la capture directe du dioxyde de carbone de l’atmosphère, le biochar, la bioénergie et le boisement/reboisement. Le biochar est un charbon riche en carbone généré par pyrolyse d’une variété de résidus de biomasse végétale, et qui peut séquestrer le carbone dans le sol pendant une très longue période. La comparaison de ces quatre approches précitées a été basée sur certains critères choisis selon leur importance vis-à-vis de l’atténuation des gaz à effet de serre. Grâce à cette analyse, les technologies qui auraient moins d’impacts négatifs ont été mises en évidence. Les résultats ont montré que le biochar se place en première position, car il présente un impact global positif le plus élevé au niveau des trois volets : environnement, économie et social. Il est suivi par la capture directe du dioxyde de carbone, le boisement/reboisement et en dernier lieu par la bioénergie. Plusieurs recommandations sont indiquées au chapitre cinq quant à l’utilisation de ces approches comme mesures d’atténuation des changements climatiques. Par exemple, pour le biochar, une évaluation de son effet potentiel sur l’albédo des surfaces terrestres est essentielle avant sa mise en œuvre. La technologie de capture directe du dioxyde de carbone est très énergivore. Pour cela, elle nécessiterait l’emploi d’une énergie renouvelable pour diminuer ses coûts. En conclusion, les technologies de géo-ingénieries qui ont moins d’impacts négatifs sont le biochar et la capture directe du dioxyde de carbone de l’atmosphère. Ces approches pourraient être déployées comme mesures complémentaires aux efforts de réduction des gaz à effet de serre. Par contre, elles ne devraient pas être considérées comme une substitution à ces efforts.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Nadia Ait Alifr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/*
dc.subjectTechnologies de géo-ingénieriefr
dc.subjectChangements climatiquesfr
dc.subjectGaz à effet de serrefr
dc.subjectRetrait du dioxyde de carbone de l’atmosphèrefr
dc.subjectGestion de radiations solairesfr
dc.subjectEffets secondairesfr
dc.titleLa géo-ingénierie climatique : approche complémentaire ou contradictoire aux efforts d'atténuation des émissions de gaz à effet de serre?fr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Nadia Ait Ali
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Nadia Ait Ali