Show simple document record

dc.contributor.advisorWilmes, Philippe
dc.contributor.authorPolitzer, Jean-Pierre
dc.date.accessioned2019-02-25T18:36:09Z
dc.date.available2019-02-25T18:36:09Z
dc.date.created1976
dc.date.issued1976
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/14956
dc.description.abstractLe traitement électronique de l'information joue depuis les années 60 un rôle de plus en plus important au sein des organisations. On peut citer pour exemple que le montant global des frais fixes d'investissement en matériel informatique pour l'Europe de l'Ouest et les États-Unis s'élevait, à la fin de 1971, à 36 milliards 340 millions de dollars. Les ordinateurs dans l'entreprise et les organisations ont d'abord été utilisés pour des traitements de niveau opérationnel; ils sont aujourd'hui de plus en plus employés pour résoudre des problèmes décisionnels plus complexes d'ordre tactique ou stratégique. L'accent est mis sur l'intégration des décisions de gestion et sur les systèmes d'information qui les sous-tendent. On parlera de Systèmes Intégrés d'Information de Gestion ou Management Information Systems (M.I.S.). Étant donnés les volumes d'investissement très importants liés à l'achat de matériel informatique, les administrateurs se posent avec acuité le problème de l'analyse coût-bénéfice des systèmes mis en oeuvre. Le coût global de l'information peut être connu avec une relative facilité mais pour ce qui concerne le bénéfice ou valeur de l'information, la question est plus complexe. Elle fait l'objet actuellement de nombreuses recherches, tant sur le plan académique que dans l'industrie. La présente étude se situe dans le prolongement des recherches récentes effectuées sur ce sujet. Conceptuellement, la méthodologie utilisée est simple. Il s'agit de déterminer grâce à un modèle approprié, quelle est la performance d'une organisation suivant que l'on utilise une information parfaite ou une information dégradée suivant une ou plusieurs dimensions (délai, exactitude, etc...). Dans le cadre de la résolution du modèle utilisé, la présente étude fait appel à une approche analytique qui découle de la théorie du Contrôle développée par les Automaticiens. Cette approche permet de dégager des solutions générales de modèles cybernétiques où l'accent est mis sur les structures d'informations prévisionnelles et à rétroaction. Ces solutions permettent de mieux comprendre la performance liée à des structures d'information données au sein d'une organisation. Dans cette perspective elles constituent un premier pas vers le développement d'une théorie plus générale de la valeur de l'information. Enfin, à un niveau pratique, elles permettent de définir un certain nombre de critères opérationnels destinés à aider le décideur à prendre des décisions rationnelles en matière de systèmes d'information.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Jean-Pierre Politzer
dc.titleÉvaluation de l'information au sein des systèmes intégrés de gestion : une approche par la théorie du contrôle
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineSystème d'information et méthodes quantitatives de gestion
tme.degree.grantorFaculté d'administration
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record