Show simple document record

dc.contributor.advisorMarineau, Kim
dc.contributor.authorLogier-Paquette, Virginiefr
dc.date.accessioned2019-01-28T16:23:33Z
dc.date.available2019-01-28T16:23:33Z
dc.date.created2019fr
dc.date.issued2019-01-28
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/14923
dc.description.abstractL’objectif de cet essai est de concevoir une méthodologie pour l’établissement d’une stratégie régionale de conservation des espèces en situation précaire, puis d’appliquer cette méthodologie à la région administrative des Laurentides. La protection des espèces en situation précaire revêt une importance particulière, notamment en raison des nombreux services écosystémiques associés à la biodiversité. Le fait d’établir une stratégie globale de conservation, en considérant l’ensemble des espèces en situation précaire présentes sur un territoire donné, peut présenter plusieurs avantages dans le contexte québécois. La méthodologie proposée se base sur les occurrences d’espèces menacées, vulnérables et susceptibles d’être ainsi désignées, compilées par le Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec. Elle implique d’abord un regroupement des espèces en catégories, selon leur habitat préférentiel. Une analyse spatiale est ensuite effectuée, afin de tracer des polygones à forte densité d’occurrences pour chacun des groupes d’espèces. Une évaluation des différentes menaces à la conservation est également effectuée, selon leur portée, leur gravité et leur immédiateté, ce qui permet de déterminer leur impact relatif sur chaque groupe d’espèces considéré. En réponse aux menaces ayant un impact moyen ou élevé, des mesures de conservation sont proposées et priorisées. Finalement, grâce à une analyse des occupations du territoire dans la région à l’étude, des zones de conservation prioritaires sont également identifiées. L’application de la méthodologie à la région administrative des Laurentides permet d’établir que le sud du territoire présente une densité particulièrement élevée d’espèces en situation précaire. La perte et la dégradation des habitats, engendrées par l’urbanisation, l’agriculture et l’exploitation forestière, semblent s’avérer importantes pour la majorité des groupes d’espèces considérés. Les espèces exotiques envahissantes constituent également une menace importante. Les mesures de conservation proposées visent donc principalement à conserver les habitats naturels des espèces ciblées, et à gérer les espèces exotiques envahissantes. La méthodologie développée répond aux objectifs fixés et semble pertinente pour la conservation des espèces en situation précaire au Québec. Afin d’assurer le succès d’une stratégie de conservation régionale, il est recommandé d’utiliser des objectifs et indicateurs. De plus, compte tenu des limites de la méthodologie proposée, il demeure important d’évaluer la situation des espèces individuelles, afin de garantir la prise en compte de leurs besoins spécifiques. Finalement, d’autres éléments de biodiversité pourraient possiblement être intégrés à l’analyse.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Virginie Logier-Paquettefr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/*
dc.subjectBiodiversitéfr
dc.subjectEspèces en situation précairefr
dc.subjectEspèces menacées et vulnérablesfr
dc.subjectEspèces en périlfr
dc.subjectRégion administrativefr
dc.subjectLaurentidesfr
dc.subjectAnalyse spatialefr
dc.subjectNormes ouvertes pour la pratique de la conservationfr
dc.titleStratégie régionale de conservation des espèces en situation précaire : conception d'une méthodologie et étude de casfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Virginie Logier-Paquette
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Virginie Logier-Paquette