Show simple document record

dc.contributor.advisorNigam, Vijai N.
dc.contributor.authorLallier, Réal
dc.date.accessioned2019-01-23T19:38:06Z
dc.date.available2019-01-23T19:38:06Z
dc.date.created1974
dc.date.issued1974
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/14717
dc.description.abstractLe présent travail porte sur l'étude de l'action "in vitro" sur des fibroblastes d'embryon de rat normaux, spontanément transformés et transformés par le virus SV40 d'un glycolipide bactérien extrait d'un mutant R déficient en heptose de Salmonella.minnesota. Nous avons également regardé l'effet du même glycolipide "in vivo" sur le système immunitaire du rat et la réjection d'une tumeur transplantable. En premier lieu, nous avons déterminé la fixation d’un glycolipide bactérien (mR595) par des cultures de cellules normales et transformées (spontanément ou par le virus SV40). Cette étude a été faite par la comparaison de résultats obtenus avec des glycolipides tritiés et immunoflorescence. Il fut montré que le glycolipide se fixait à la surface des cellules transformées alors qu'il ne se fixe en très faible quantité à celle des cellules normales. Un traitement à la trypsine ne peut enlever le glycolipide déjà fixé. Lorsque les cellules sont préalablement traitées à la trypsine ou la neuraminidase, la fixation du glycolipide est de beaucoup augmentée; mais les cellules transformées en fixent toujours plus que les cellules normales. Il semble exister deux sites de fixation du glycolipide; un site à forte affinité et un site à faible affinité. La fixation de forte affinité est inhibée par la B-lipoprotéine. La fixation du glycolipide nécessite des ions calcium et est également dépendante de la température. Le glycolipide inhibe la croissance des cellules transformées sans affecter celle des cellules normales. Le glycolipide n'a aucun effet sur la synthèse des glycopeptides et gangliosides membranaires mais inhibe de 30% l'incorporation de P32 dans les phospholipides membranaires. Le traitement des cellules transformées par le glycolipide produit une augmentation dans le taux d'AMP cyclique intracellulaire. L'inhibition de la croissance des cellules transformées par les traitements glycolipide, butyryl—cAMP ou glycolipide + butyryl cAMP est de même niveau. Un modèle montrant la fixation du glycolipide à la membrane des cellules normales et transformées est proposé. Le glycolipide mR595 se fixe aux lymphocytes de type B et T. Un traitement préalable des lymphocytes à la trypsine diminue la fixation du glycolipide. Il a été démontré par Dr. V. N. Nigam (communications personnelles) que plus courte est la chaîne saccharidique du lipopolysaccharide plus effectif est son effet sur l'augmentation du temps de survie des souris porteuses de tumeurs solides Erhlich. La régression tumorale semble en majorité, due au système immunitaire de l'hôte. En nous basant sur ces résultats, nous avons comparé l'effet de trois lipopolysaccharrides, à longueur de chaîne saccharidique différente, sur le système immunitaire. Une relation directe a pu être établie entre la longueur de la chaîne saccharidique des lipopolysaccharides et leur effet adjuvant. Le lipopolysaccharide à courte chaîne stimule plus fortement la production d'anticorps "in vivo", l'incorporation de thymidine et de leucine dans les cellules de la rate in vitro ainsi que la cytolyse par les macrophages in- vitro, comparativement aux lipopolysaccharides ayant une chaîne saccharidique plus longue. Le glycolipide mR595 étant le plus effectif dans la stimulation du système immunitaire, il a été testé contre des tumeurs transplantables "in vivo". Le traitement au glycolipide mR595 produit la régression de la tumeur solide Novikoff dans 70% des cas. On observe chez les animaux ainsi traités, lors de la régression tumorale un accroissement du taux d'anticorps cytotoxiques anti-Novikoff.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights©Réal Lallier
dc.titleMode d'action d'un glycolipide bactérien sur des cellules de rat normales et transformées et sur le système immunologique
dc.typeThèse
tme.degree.disciplineBiologie cellulaire
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santé
tme.degree.levelDoctorat
tme.degree.namePh.D.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record