Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]
dc.contributor.authorBérubé, Alain
dc.date.accessioned2019-01-23T19:30:40Z
dc.date.available2019-01-23T19:30:40Z
dc.date.created1976
dc.date.issued1976
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/14672
dc.description.abstractAfin de procéder à une évaluation adéquate des actions pharmacologiques de la S.P, un polypeptide constitué de onze acides aminés et présent dans l'intestin et le système nerveux central, nous avons mesuré les effets myotropes et vasodilatateurs de ce peptide dans plusieurs préparations pharmacologiques. Parmi les nombreuses préparations essayées, l'iléon de cobaye, les veines mésentériques antérieure et jugulaire de lapin, et le coeur de lapin perfusé par voie rétrograde à travers l'aorte ascendante, se sont avérés les plus sensibles. Nous avons tout d'abord observé que le polypeptide produit une vasodilatation des coronaires du coeur isolé de lapin par l'intermédiaire des prostaglandines endogènes (action indirecte), tandis que son effet stimulant des muscles lisses intestinaux (iléon de cobaye) et vasculaires (veines mésentérique antérieure et jugulaire de lapin) est direct. Les effets directs de la substance P semblent être dus à la stimulation de récepteurs spécifiques, étant donné que les inhibiteurs d'autres agents stimulants (e.g. acétylcholine, histamine, 5-OHtryptamine, etc.,) et l'indanéthacine ne modifient pas les effets du polypeptide. Les courbes dose-réponse de la S.P sur ces préparations ont une forme hyperbolique et les rapports entre les doses de la S.P produisant 16% et 84% des réponses maximales, s'approchent de la valeur théorique (1/27) suggérée par CLAEK (1937) pour une interaction de type bimoléculaire. En plus, la relation stimulus-effet dans le segment compris entre 16% et 84% de l'effet maximal est linéaire. Ces données suggèrent que l'interaction de la S.P avec ses récepteurs suit la loi d'action de masse et peut être analysée et interprétée avec les concepts de la théorie d'occupation des récepteurs. Les effets hypotenseurs (chez le chat et le rat) ainsi que l'effet vasodilatateur (sur le coeur isolé de lapin) sont exprimés par des lignes droites sur une étendue de concentration variant entre une et deux unités logarithmiques. Ces deux tests ont été utilisés en même temps que l'iléon de cobaye et les veines de lapin pour une étude comparative des activités de quatre polypeptides: la S.P, la 11-Ala-S.P, l'octapeptide 4-11 S.P et la 11-Ala, octapeptide 4-11 S.P, obtenus par synthèse sur phase solide dans notre laboratoire. L'octa 4-11 S.P a démontré dans toutes les préparations, excepté le coeur perfusé de lapin, une puissance supérieure à celle de la S.P, tandis que la 11- Ma S.P et surtout la 11-Ala, octapeptide 4-11 S.P, se sont montrées beaucoup moins actives que l'agent naturel. Cependant, dans le cœur perfusé de lapin, traité avec l'indatiéthacine, l'octa 4-11 S.P regagne une activité légèrement supérieure à celle de la S.P. La 11-Ala S.P et la 11-Ala, octapeptide 4-11 S.P ont été testées comme inhibiteurs et sont résultés inactifs. Cette étude nous a donc permis de développer et de caractériser quelques préparations qui pourraient s'avérer très utiles pour des études pharmacologiques de structure-activité de la S.P. En plus, les observations sur le coeur isolé de lapin nous ont montré qu'une grande partie de l'action vasodilatatrice de la S.P se fait par l'intermédiaire des prostaglandines tissulaires. Il s'agit ici d'un type d'action nouveau qui pourrait être important dans l'analyse des effets de la S.P au niveau de l'intestin, et des systèmes cardiovasculaire et nerveux.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights©Alain Bérubé
dc.titleÉtudes pharmacologiques de la substance P
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplinePharmacologie
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santé
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record