Show simple document record

dc.contributor.advisorGuillemette, Manon Ghislaine
dc.contributor.authorOueslati Mohamedfr
dc.date.accessioned2019-01-09T16:33:10Z
dc.date.available2019-01-09T16:33:10Z
dc.date.created2018fr
dc.date.issued2019-01-09
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/14512
dc.description.abstractCe travail cherche à mieux cerner la maturité de l’intelligence d’affaires (BI) des entreprises dans les pays en voie de développement. Notre sujet se limite tout particulièrement aux pays considéré comme étant dans un processus d’émergence en prenant comme exemple la Tunisie. L’intérêt de traiter de ce sujet sous ce prisme particulier est de comprendre quels sont les impacts des caractéristiques propres à ce type de pays (leur niveau d’informatisation, leur gestion, leurs politiques nationales, leur ouverture sur le monde, etc.) dans les projets de développement d’une BI. Dans cette étude, nous essayons de répondre à deux questions de recherches principales : 1) Comment peut-on caractériser la maturité de la BI dans les pays émergents ? et 2) Quels sont les principaux facteurs d’influence sur la maturité de la BI dans les entreprises tunisiennes ? Afin de répondre à nos questions de recherche, nous avons adopté une méthode de recherche qualitative basée sur l’entrevue. Nous avons réalisé 11 entrevues en profondeur avec autant de dirigeants ou de cadre supérieurs d’entreprises tunisiennes. Nous avons d’abord fait une évaluation du niveau de maturité de l’entreprise à l’aide du modèle de maturité d’intelligence d’affaires proposé par Eckerson (2011). Dans un deuxième temps, nous avons identifié les facteurs qui jouent un rôle facilitateur ou inhibiteur de la maturité BI de l’entreprise. Un guide d’entretien a été utilisé. Les données ont été analysées suivant une méthode de codage ouvert et d’une comparaison inter cas. Nos résultats montrent que les entreprises participantes présentaient globalement un profil de maturité du niveau « adolescence ». Trois facteurs principaux semblent associés positivement à une amélioration de la maturité BI, deux sont plutôt neutres, et 4 semblent nuire à la progression de l’entreprise. Cette étude nous permet en plus de comprendre qu’il existe des facteurs particuliers pouvant influencer l’avancement de la BI et son utilisation. De plus cette recherche nous éclaire sur la compréhension de la BI dans les pays émergeants, qui cherchent à améliorer leur compétitivité sur le marché mondial.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Mohamed Oueslatifr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.5/ca/*
dc.subjectIntelligence d'affairesfr
dc.subjectMaturité BIfr
dc.subjectFacteurs d’influencefr
dc.subjectBI pays émergentsfr
dc.subjectCulture BIfr
dc.subjectTunisiefr
dc.titleFacteurs d’influence de la maturité en intelligence d’affaires des entreprises dans les pays émergents : Le cas de la Tunisiefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineSystème d'information et méthodes quantitatives de gestionfr
tme.degree.grantorÉcole de gestionfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Mohamed Oueslati
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Mohamed Oueslati