Show simple document record

dc.contributor.advisorLavoie, Jean-Michel
dc.contributor.authorCorcos, Pierre-Olivierfr
dc.date.accessioned2019-01-09T15:32:13Z
dc.date.available2019-01-09T15:32:13Z
dc.date.created2013fr
dc.date.issued2019-01-09
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/14511
dc.description.abstractLa Chaire de Recherche Industrielle en Éthanol Cellulosique de l’Université de Sherbrooke (CRIEC) et ses partenaires industriels ont établi une collaboration dans le but de développer un procédé de production de bioéthanol à partir d’hydrolysats de matière lignocellulosique. Le présent projet de recherche porte précisément sur l’optimisation de la fermentation alcoolique d’hydrolysats cellulosiques et hémicellulosiques provenant de biomasse mixte, de l’échelle laboratoire à la plateforme pilote. Ce projet s’inscrit dans la vague mondiale de recherche en biocarburants de 2e génération. En effet, à l’heure où la baisse de la dépendance au pétrole est devenue un réel enjeu pour tous, le bioéthanol s’est taillé une place de choix comme carburant alternatif. Le bioéthanol de 2e génération est produit à partir de matières lignocellulosique, provenant de résidus ou de cultures n’entrant pas en compétition pas avec les ressources de l’agriculture vivrière. Renversant ainsi le paradigme du bioéthanol-grain de 1ère génération. Les défis de la production d’éthanol lignocellulosique sont que les microorganismes fermentaires traditionnels ne peuvent pas fermenter les pentoses tels que le xylose (2e sucre en importance dans la matière lignocellulosique) et que les procédés d’hydrolyses chimiques utilisés pour la saccharification de la lignocellulose engendrent des inhibiteurs pouvant diminuer les rendements de ces biocatalyseurs. Vu les larges débouchés économiques, sans oublier les gains environnementaux et sociaux, la communauté scientifique travaille, depuis les années 90, à produire entre autres de nouveaux biocatalyseurs pouvant efficacement faire la conversion lignocellulose-à-éthanol. Tout l’arsenal du génie génétique a été exploité afin de créer une nouvelle souche recombinante pouvant satisfaire aux exigences d’un procédé industriel. À ce jour, il existe plusieurs groupes de recherche ayant développé leur souche de levure ou bactérie génétiquement modifiée, potentiellement capable de répondre à ces exigences. Ce rapport présente les résultats, conclusions et recommandations du projet de recherche. En utilisant une souche de levure génétiquement modifiée pour la co-fermentation du xylose et du glucose, et des hydrolysats lignocellulosiques fournis par les partenaires industriels du CRIEC, il a été possible d’investiguer les performances et les paramètres de fermentation afin de pouvoir démontrer la preuve de concept d’un procédé de production d’éthanol lignocellulosique. Ce projet de recherche se divise donc en 2 phases : 1) une optimisation des performances de fermentation du biocatalyseur à l’échelle laboratoire, dans des conditions environnementales simulant le futur procédé industriel, 2) une collaboration avec les partenaires industriels afin de fournir une analyse d’ingénierie préliminaire d’un procédé de fermentation des hydrolysats lignocellulosiques d’une capacité de 200 kL par cuvée. Les tests en laboratoire ont démontré une réduction appréciable des performances de fermentation de la souche recombinante étudiée, par rapport aux procédés de fermentation de 1ère génération. L’analyse de rentabilité du procédé à capacité de 200 kL montre que le procédé n’est pas rentable, affichant un rendement approximatif de -7% sur une durée de 20 ans.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Pierre-Olivier Corcosfr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/*
dc.subjectProductionfr
dc.subjectHydrolysats lignocellulosiquesfr
dc.subjectFermentation hémicellulosesfr
dc.subjectÉchelle industriellefr
dc.subjectIngénierie génétiquefr
dc.subjectÉthanol cellulosiquefr
dc.titleOptimisation de production de bioéthanol à partir d’hydrolysats de matière lignocellulosiques, de l’échelle laboratoire à la plateforme pilotefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineGénie chimiquefr
tme.degree.grantorFaculté de géniefr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc. A.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Pierre-Olivier Corcos
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Pierre-Olivier Corcos