Show simple document record

dc.contributor.advisorKouri, Robert
dc.contributor.authorLarivée, Emiliefr
dc.date.accessioned2018-12-07T15:00:03Z
dc.date.available2018-12-07T15:00:03Z
dc.date.created2018fr
dc.date.issued2018-12-07
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/14453
dc.description.abstractL’utilisation d’examens diagnostiques inappropriés fait partie intégrante de la pratique de la médecine contemporaine. À une époque où la technologie progresse à une vitesse spectaculaire et où à la fois le patient et le médecin tolèrent mal l’incertitude, il est effectivement de plus en plus fréquent que le médecin ait recours, de manière injustifiée, à des examens diagnostiques et analyses de laboratoire inappropriés dans le cadre de sa démarche d’élaboration du diagnostic. Très souvent, le jugement clinique du médecin est donc mis de côté, pour faire place à une utilisation routinière et immodérée des examens paracliniques. C’est à la lumière de cette réalité que le présent essai a été réalisé et cherche à comprendre les fondements de cette pratique inadéquate et ses impacts en responsabilité médicale. Pour ce faire, cet essai tente, dans un premier temps, de mieux situer et décrire l’utilisation appropriée des examens diagnostiques, dans le cadre de la démarche complète de l’élaboration du diagnostic médical. Dans un second temps, il s’attarde au phénomène de la multiplication des recours à des examens diagnostiques inappropriés, en en identifiant les causes principales, soit le surdiagnostic et la médecine défensive, ainsi qu’en analysant les impacts de ce phénomène en responsabilité médicale. Dans un troisième temps, il expose certaines pistes de solutions visant à freiner cette utilisation grandissante des examens diagnostiques inappropriés.fr
dc.description.abstractAbstract: The use of inappropriate diagnostic tests is an integral part of the practice of contemporary medicine. At a time when technology is progressing at a tremendous rate and both the patient and the physician are uncomfortable with uncertainty, it is becoming more common for the physician to resort to unnecessary diagnostic tests and laboratory analyzes as part his or her diagnostic process. The doctor’s clinical judgment is often set aside for routine and immoderate use of paraclinical examinations. Given this reality, this essay explores the origins of such practices and their impact in the broader context of medical liability. In order to do so, this essay first identifies and describes what constitutes an appropriate use of diagnostic tests in establishing a valid diagnosis. Secondly, it focuses on the phenomenon of ever increasing recourse to inappropriate diagnostic tests such as overdiagnosis and defensive medicine, identifying its main causes and analyses its consequences on the physician’s professional liability and accountability. Thirdly, this paper sets forth possible solutions with a view to countering the trend towards the inappropriate use of diagnostic tests in the practice of medicine.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Emilie Larivéefr
dc.subjectExamens diagnostiquesfr
dc.subjectAnalyses de laboratoirefr
dc.subjectDiagnosticfr
dc.subjectSurdiagnosticfr
dc.subjectMédecine défensivefr
dc.subjectResponsabilité médicalefr
dc.titleL'utilisation grandissante d'examens diagnostiques inappropriés : une analyse des causes et des impacts en responsabilité médicalefr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineDroit et politiques de la santéfr
tme.degree.grantorFaculté de droitfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameLL. M.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record