Show simple document record

dc.contributor.advisorMénard, Daniel
dc.contributor.authorMonfils, Sophie
dc.date.accessioned2018-12-05T16:18:55Z
dc.date.available2018-12-05T16:18:55Z
dc.date.created1992
dc.date.issued1992
dc.identifier.isbn0315761822
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/14438
dc.description.abstractAu cours de ce travail, quatre objectifs étaient visés: (1)- décrire le développement " in utero " des activités de la lipase gastrique et de la pepsine et préciser la répartition topographique de ces activités enzymatiques dans l'estomac fœtal humain. (2)- étudier le comportement des activités enzymatiques gastriques en culture organotypique. La connaissance de ces comportements guiderait nos investigations " in vitro " sur l'étude des modulateurs du développement fonctionnel. (3)- préciser les effets "in vitro" de deux des principaux régulateurs du développement du tractus digestif, à savoir les glucocorticoides et le facteur de croissance épidermique (EGF), et (4)- initier une étude des mécanismes de régulation de la sécrétion gastrique fœtale, l'objectif étant de vérifier si à ce stade de développement l'estomac répond à des sécrétagogues reconnus chez l'adulte pour moduler la sécrétion enzymatique. Les résultats obtenus sont résumés de la façon suivante: (1)- l'apparition de la lipase gastrique est très précoce au cours du développement foetal. Elle est présente dès la 10e semaine et augmente de façon constante jusqu'à la 20e semaine. D'autre part le patron de répartition topographique de la lipase gastrique chez l'adulte est déjà établi à la 16e semaine de gestation. La pepsine est présente à la 16e semaine et ne varie pas significativement jusqu'à la 20e semaine. A l'inverse de la lipase, le patron de répartition adulte de la pepsine n'est pas en place à la 20e semaine de gestation. (2)- en culture organotypique, la lipase et le pepsinogène tissulaires évoluent différemment. L'activité de la lipase gastrique diminue dans le tissu en fonction du temps de culture alors que la pepsine augmente. Les deux enzymes sont sécrétés dans le milieu et les quantités totales d'activité augmentent avec le temps en culture. Nous en avons déduit que la synthèse de ces deux enzymes est maintenue pendant les quinze jours de culture. (3)- " in vitro l'HC n'exerce aucun effet sur la synthèse et la sécrétion de la lipase gastrique. H stimule par contre l'activité de la pepsine de façon dose-dépendante. D'un autre côté, l'EGF s'est avéré être un inhibiteur de la synthèse de la lipase gastrique. L'activité intrinsèque de l'enzyme diminue sans diminution significative de l'activité sécrétée. Finalement, le facteur de croissance épidermique n'a pas d'influence sur l'activité pepsine. Tout ceci indique que l'HC et l'EGF pourraient être impliqués de façon différente dans la modulation du développement fonctionnel de l'estomac humain. (4)- les explants gastriques fœtaux exhibent une sécrétion basale environ 8 à 10 fois plus élevée que celle des glandes gastriques adultes humaines soumises à un traitement semblable . De plus ce tissu est demeuré insensible aux sécrétagogues utilisés à savoir, la cholecystokinine (CCK-8), le carbamylcholine et l'histamine. Par contre la sécrétion de la pepsine a été stimulée par le dibutyril GMPc. Ces résultats suggèrent un mécanisme de régulation de la sécrétion gastrique fœtale différent de celui décrit chez l'adulte. Ce travail apporte de nouvelles connaissances sur la lipase gastrique humaine. En étudiant en parallèle l'activité pepsine, il est possible de démontrer que les deux enzymes sont de toutes évidences découplés sous plusieurs aspects fonctionnels. Ce travail permet aussi de confirmer l'hydrocortisone et le facteur de croissance épidermique dans leur rôle de modulateurs du développement du tube digestif. Finalement dans les expériences "in vitro", les sécrétions très importantes de pepsine et de lipase gastrique permettent de proposer que certains mécanismes de sécrétion connus chez l'adulte ne sont pas encore en place en période fœtale, hypothèse supportée par l'études des sécrétagogues. Ce travail initie la recherche sur le développement "in utero" des activités enzymatiques, sur l'identification des modulateurs impliqués et sur les mécanismes régissant la sécrétion enzymatique de la muqueuse gastrique humaine.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights©Sophie Monfils
dc.titleÉtude du développement des activités enzymatiques de l'estomac humain
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineBiologie cellulaire
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santé
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record