Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]
dc.contributor.authorGaudin, Daniel
dc.date.accessioned2018-12-05T16:17:58Z
dc.date.available2018-12-05T16:17:58Z
dc.date.created1990
dc.date.issued1990
dc.identifier.isbn0315612967
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/14421
dc.description.abstractL'administration intra-cérébro-ventriculaire (ICV) de la neurotensine (NT) réduit, chez le rat, l'activité motrice spontanée et l'hyperactivité induite par une stimulation pharmacologique du faisceau dopaminergique méso-accumbens (JOLICOEUR et coll., 1985a). L'objectif général des travaux présentés dans ce mémoire consistait à identifier les sites d'action du peptide dans ses effets inhibiteurs sur l'activité motrice spontanée et sur l'hyperactivité produite par l'administration intra-accumbens d'ADTN, un agoniste dopaminergique puissant et à longue durée d'action. La sélection des sites reposa sur les données de la littérature concernant les efférences neuronales de l'accumbens de même que sur la distribution des concentrations relatives de l'immunoréactivité apparentée à la NT (lANT) et des récepteurs du peptide. Afin de vérifier l'existence d'une relation possible entre les effets hypokynésiques et hypothermiques du peptide, les effets in situ de la NT sur la température corporelle ainsi que sur l'activité motrice spontanée furent aussi examinés. Pour chacun des sites choisis des doses variant de 0.045 |µg à 6.0 µg de NT furent administrées. Les résultats révélèrent des baisses significatives de l'activité motrice spontanée suite à l'administration de NT dans les régions suivantes: le corps strié, le noyau accumbens, le globus pallidus, le septum, le noyau interstitiel de la strie terminale et la substance noire. Dans le noyau central amygdalien et la substance innominée, la NT produisit un effet opposé, puisque des doses relativement faibles augmentèrent tandis que les fortes doses diminuèrent l'activité motrice. Dans l'aire tegmentaire ventrale, seulement une augmentation de l'activité motrice fut observée. Des réductions significatives de la température corporelle furent retrouvées suite à des injections dans tous les sites choisis sauf dans l'aire tegmentaire ventrale et la substance noire. En général, aucune relation fut trouvée entre les doses affectant l'activité motrice spontanée et celles réduisant la température corporelle. L'hyperactivité induite par l'ADTN fut significativement atténuée suite à l'administration de NT dans toutes les régions examinées à l'exception du striatum et de l'aire tegmentaire ventrale, où la NT ne produisit pas de changement significatif. Ces résultats démontrent que l'activité motrice spontanée est différentiellement modulée dépendamment des sites où la NT est injectée. Cependant, l'administration in situ du peptide présente seulement une influence inhibitrice sur l'hyperactivité induite par stimulation pharmacologique du noyau accumbens. Finalement, nos résultats indiquent clairement l'absence de relation fonctionnelle entre les effets du peptide sur l'activité motrice spontanée et ses actions sur la température corporelle.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights©Daniel Gaudin
dc.titleÉtude topographique des sites cérébraux impliqués dans les actions neurocomportementales de la neurotensine
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplinePharmacologie
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santé
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record