Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]
dc.contributor.authorBéland, Serge
dc.date.accessioned2018-12-05T16:17:34Z
dc.date.available2018-12-05T16:17:34Z
dc.date.created1972
dc.date.issued1972
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/14404
dc.description.abstractAfin de déterminer la fréquence des souches de C. tetani dans le sol des Cantons de l'Est, nous avons étudié 605 spécimens de terre, provenant de 5 zones de prélèvement différentes. Contrairement à ce que les faibles taux de morbidité tétanique pouvaient suggérer, nous observons un taux élevé de positivité dans toutes les zones d'échantillonnage. La technique utilisée est suffisamment sensible pour détecter un (1) bacille par gramme de terre. Les pourcentages élevés qu'elle nous permet d'obtenir dans une région de faible morbidité, soulignent l'importance d'une technique adéquate. Nos résultats remettent en question ceux de la majorité des auteurs, qui se sont limités à des méthodes très simplifiées, n'impliquant souvent qu'une recherche biologique chez l'animal. Dans l'ensemble des Cantons de l'Est, la moyenne des échantillons de sol contenant C. tetani est de 63%, les pourcentages variant selon les zones: 1. Terrain de course: 76% 2. Mont Mégantic: 4% 3. Terrain de l'hôpital: 52% 4. Cité de Sherbrooke: 71% 5. Région rurale: 52% La compilation des résultats nous a permis de faire plusieurs observations intéressantes: 1. Le haut pourcentage de positivité dans la Cité a. indique que le danger de tétanos est aussi réel pour les citadins que pour les fermiers. b. montre que l'urbanisation ne semble avoir aucun effet sur la distribution de G. tetani. c. rejette l'hypothèse qui veut que les chevaux soient les agents de dissémination de C. tetani. 2. Les pourcentages élevés et la répartition géographique uniforme indiquent que C. tetani fait partie de la flore normale du sol. Ceci nous permet d'émettre l'hypothèse que C. tetani se répand dans l'air avec la poussière et que le transport par les hôtes intermédiaires n'est qu'accidentel. 3. La comparaison de nos résultats avec ceux de zones tétanifères de même situation géographique démontre que la région des Cantons de l'Est doit être considérée comme une zone tétanifère où les risques de contamination sont très élevés. La relation entre la distribution géographique de C. tetani et la morbidité due au tétanos ainsi que l'insuffisance de l'immunisation dans la population soulignent l'importance de la prophylaxie et la nécessité de l'appliquer d'une façon plus rigoureuse dans notre région.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights©Serge Béland
dc.titleDistribution géographique de Clostridium (plectridium) tetani dans le sol des Cantons de l'Est de la province de Québec
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineMicrobiologie
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santé
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record