Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]
dc.contributor.authorCaillé, Jean-Pierre
dc.date.accessioned2018-12-05T16:09:39Z
dc.date.available2018-12-05T16:09:39Z
dc.date.created1969
dc.date.issued1969
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/14393
dc.description.abstractLe but de ce travail est de trouver des propriétés qui différencient une membrane excitable d'une membrane non-excitable. Les membranes des cellules musculaires (maximus cutaneus) et hépatiques du rat sont utilisées comme membranes excitables et non-excitables. Le potentiel de repos, les concentrations ioniques et les perméabilités ioniques servent de moyens de comparaison. Les méthodes expérimentales employées peuvent être résumées ainsi: la détermination des concentrations ioniques en potassium et en sodium a été réalisée avec un spectrophotomètre à flamme; un titrage a permis de mesurer le contenu en chlore des tissus biologiques; les mesures du potentiel de repos ont été effectuées avec des microélectrodes de verre. A partir de ces résultats et de modèles reliant le potentiel de repos aux concentrations ioniques, des perméabilités ioniques relatives et des nombres de transport peuvent être calculés pour ces membranes. En se servant de deux modèles (l'hypothèse du champ électrique constant et l'étude de la diffusion en terme de la thermodynamique irréversible), il a été possible de conclure que les membranes non-excitables ont pour le sodium une perméabilité relative (par rapport au potassium) plus élevée que les membranes excitables.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights©Jean-Pierre Caillé
dc.titlePerméabilités ioniques et potentiel de repos des membranes excitables et non excitables
dc.typeThèse
tme.degree.disciplinePhysiologie
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santé
tme.degree.levelDoctorat
tme.degree.namePh.D.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record