Show simple document record

dc.contributor.advisorBoire, Gilles
dc.contributor.advisorDe Medicis, Éveline
dc.contributor.authorMonast, Nathalie P.
dc.date.accessioned2018-12-04T20:14:31Z
dc.date.available2018-12-04T20:14:31Z
dc.date.created1993
dc.date.issued1993
dc.identifier.isbn0315930500
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/14381
dc.description.abstractLes ribonucléoprotéines Ro/SS-A de cellules nucléées (cellules HeLa en culture) et anucléées (cellules érythroïdes humaines) ont été purifiées et caractérisées au niveau de leur composantes ARN et protéines. Une attention particulière a été portée aux conditions de purification qui ont permis d'isoler les particules Ro/SS-A sous forme intacte. La caractérisation des ribonucléoprotéines RohY5, RohY4 et RohY1-hY3 des cellules nucléées a démontré que les polypeptides Ro/SS-A 60 kDa et La/SS-B sont des constituents stables de toutes les populations de particules isolées, alors que le polypeptide Ro/SS-A 52 kDa serait un constituent mineur des ribonucléoprotéines Ro/SS-A puisqu'il serait retrouvé majoritairement sous forme libre, c'est-à-dire hors du complexe ribonucléoprotéique, seul ou en association avec le polypeptide Ro/SS-A 60 kDa. Le fractionnement par tamis moléculaire des 3 populations de particules Ro/SS-A isolées a permis de déterminer leur masse moléculaire, soit environ 300 à 350 kDa pour RohY5 et RohY1-hY3 et environ 230 kDa pour RohY4. Ces données sont compatibles avec l'idée que ces particules seraient constituées d'un ARN et de plusieurs polypeptides et que les variations observées proviendraient d'une hétérogénéité de la composition protéique. La caractérisation des ribonucléoprotéines RohY1 et RohY4 des cellules anucléées a confirmé ce qui avait été observé chez les cellules HeLa puisque le polypeptide Ro/SS-A 54 kDa existerait majoritairement ou complètement à l'extérieur des ribonucléoprotéines Ro/SS-A, seul et en association avec le polypeptide Ro/SS-A 60 kDa. Par contre, le polypeptide La/SS-B semble être peu abondant dans les cellules érythroïdes anucléées. En parallèle, une influence potentielle des cations magnésium et zinc a été étudiée au niveau de la préservation de la structure native des particules Ro/SS-A isolées. Le cation magnésium semble démontrer un rôle déstabilisateur des interactions ARN/protéines dans les particules Ro/SS-A et il ne participerait pas à la rétention du polypeptide Ro/SS-A 52 kDa dans le complexe en cours de purification. Des actions similaires du cation zinc n'ont pas pu être identifiées. L'observation de l'association d'autoantigènes en complexes macromoléculaires générant la production de groupes d'autoanticorps supporte l'hypothèse que la particule native stimule directement le système immunitaire et justifie l'intérêt de l'étude des particules Ro/SS-A natives.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights©Nathalie P. Monast
dc.titlePurification et caractérisation de l'autoantigène Ro/SS-A humain
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineBiochimie
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santé
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record