Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]
dc.contributor.authorLafrance, Hélène
dc.date.accessioned2018-11-19T21:26:32Z
dc.date.available2018-11-19T21:26:32Z
dc.date.created1983
dc.date.issued1983
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/14310
dc.description.abstractSi des études ont déjà été effectuées sur les relations entre le champ des instances de légitimation et le champ de production restreinte, peu d'analyses à notre connaissance ont abordé le problème qui nous concerne ici, celui des interactions entre les deux secteurs du champ de production proprement dits. Pourtant, si l'opposition entre les deux secteurs du champ est sans conteste un des fondements de la structure globale du champ, on peut se demander quelles conséquences a pour un auteur le fait d'occuper simultanément les deux secteurs et dans quelle mesure cette situation affecte ses relations avec les instances de conservation et de légitimation et se répercute dans son oeuvre. C'est le but de ce mémoire que nous diviserons en trois parties. Dans la première, nous essayerons de déterminer selon quelles modalités l'auteur en est arrivé à occuper cette position de double producteur. Nous analyserons dans le premier chapitre les conditions objectives de son accession au champ littéraire, puis nous nous attarderons aux conceptions littéraires de l'auteur, c'est-à-dire aux positions esthétiques et idéologiques qui déterminent ses choix et sa pratique d'écriture. La deuxième partie s'attaquera aux relations de l'auteur avec les instances de légitimation et de consécration de l'institution littéraire. Nous verrons tout d'abord comment la réception critique de ses oeuvres a été influencée par sa position ambiguë dans le champ littéraire. Puis, par l'analyse de ses rapports avec d'autres instances de légitimation (prix littéraires, système scolaire),nous suivrons les étapes ayant mené à sa consécration. Enfin, en troisième partie, nous nous intéresserons aux divers types de production de l'auteur. Nous situerons sa production consacrée dans une perspective synchronique, c'est-à-dire par rapport au champ littéraire de l'époque et nous essaierons de déterminer dans quelle mesure la position institutionnelle de l'auteur se reflète dans ses textes. Nous établirons ensuite des liens entre les diverses productions de Thériault (populaires et consacrées). Pour évaluer plus précisément les interactions entre ses productions destinées à des secteurs différents du champ littéraire, le dernier chapitre sera réservé à l'analyse de deux romans, Aaron et Ashini, qui sont issus de productions radiophoniques. En comparant les romans et les scripts radiophoniques, nous pourrons établir les limites et les caractéristiques de chaque genre et déterminer comment l'auteur modifie son texte pour l'adapter à un nouveau public.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Hélène Lafrance
dc.titleYves Thériault ou la transgression des codes de l'institution littéraire québécoise
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineLettres et littérature
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humaines
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record