Show simple document record

dc.contributor.advisorNaaman, Antoine
dc.contributor.authorRousseau, Guildo
dc.date.accessioned2018-11-19T21:26:08Z
dc.date.available2018-11-19T21:26:08Z
dc.date.created1968
dc.date.issued1968
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/14303
dc.description.abstractNous avons surtout voulu étudier l'oeuvre romanesque de Harvey au moment de la gestation et lors de la publication, à travers les contes et les nouvelles, par rapport aux pamphlets et aux essais, dans les articles de journaux et de revues, au milieu de ce que Harvey appelait lui-même le "Struggle for life". Notre travail comprend trois parties. Dans la première, nous avons cherché à étudier la genèse des trois romans publiés par Harvey, à remonter aux sources de la conception et de la création. Au moyen de documents, le plus souvent inédits, nous avons ainsi découvert qu'il y avait en Harvey un théoricien du roman, ce qui nous a permis de mieux saisir la personnalité du romancier, de voir jusqu'où son oeuvre romanesque était une fusion de ses expériences vécues et de la réalité sociale. Nous avons pris soin aussi de dégager les intentions véritables de Harvey, en nous servant d'écrits préparatoires, pour aboutir, à la fin, dans le champ de la création romanesque. La deuxième partie est consacrée à la description des trois romans. Ici encore nous avons pu constater que de Marcel Faure (1922) aux Paradis de sable (1953, en passant par Les demi-civilisés (1934), Harvey est toujours demeuré fidèle à lui-même, tiraillé à la fois parce que nous appelons, l'élégance de la tour d'ivoire et par l'engagement du romancier vis-à-vis les problèmes de son temps. L'univers et la signification de ses romans sont en quelque sorte l'illustration parfaite de ces deux tendances qui le sollicitent, même à travers ses écrits de journaliste, de pamphlétaire et de conteur. Quant à la troisième parti, elle prolonge la précédente, en développant plus particulièrement la valeur esthétique et sociale de l'oeuvre. On pourrait trouver étrange que ces deux aspects soient rattachés; en fait, comme nous le dirons dans le corps de notre étude, l'esthétique romanesque de Harvey est une dualité complexe, où les fougues de l'imagination créatrice viennent s'incorporer aux préoccupations morales et socio-économiques du romancier. La fortune des romans vient clore cette partie, suivie d'une "Conclusion générale" de tout notre travail.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Guildo Rousseau
dc.titleL'œuvre romanesque de Jean-Charles Harvey
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineLettres et littérature
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humaines
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record