Show simple document record

dc.contributor.advisorBonenfant, Joseph
dc.contributor.authorCrête, Jean-Pierre
dc.date.accessioned2018-11-19T21:25:40Z
dc.date.available2018-11-19T21:25:40Z
dc.date.created1973
dc.date.issued1973
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/14294
dc.description.abstractÀ travers les créations actuellement accessibles de Françoise Loranger, nous avons voulu distinguer deux évolutions de pensée distinctes, l'une plus personnelle, l'autre nettement plus politique. Bien qu'en continuité avec la première, la seconde ne nous paraît pas encore terminée; aussi nous sommes-nous plu, dans cette étude, à n'étudier que la première partie de ces oeuvres. Nous nous sommes arrêté à l'analyse des oeuvres qui nous paraissent l'expression de la démarche fondamentale de Françoise Loranger. Celles-ci nous semblent d'abord marquer les diverses étapes de l'introspection qui mèneront les principaux personnages à se poser la question: "qui suis-je?" et à y apporter une réponse qui les aidera à vivre en accord avec eux-mêmes et avec le monde extérieur. Ces oeuvres sont, dans l'ordre chronologique, Mathieu, Sous le signe du lion, Une maison...un jour..., Un cri qui vient de loin, Encore cinq minutes et Double Jeu. Nous avons cru percevoir, dans ces écrits, une unité fondamentale. Au premier abord, elles pourraient paraître totalement différentes, d'autant plus qu'elles couvrent plusieurs genres littéraires: Mathieu est un roman; Sous le signe du lion, un téléroman; tandis que Une maison...un jour.... Encore cinq minutes sont des pièces de théâtre et que Un cri qui vient de loin a été conçu spécialement pour la télévision. Par ailleurs, Double Jeu s'inscrit dans une nouvelle forme de théâtre dit de "participation". C'est au sein même de cette disparité que nous trouvons un lien essentiel. En effet, il nous paraît clairement - ce que nous essaierons de démontrer - que Loranger suit un cheminement autocritique au centre duquel se trouvent la recherche de l'identité et la libération de soi. La démarche entreprise par l'auteur n'est pas une libération individuelle fermée sur elle-même et incommunicable. Elle conduit à l'action et à l'ouverture vers le monde extérieur.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Jean-Pierre Crête
dc.titleLa recherche de l'identité dans l'œuvre de Françoise Loranger (1949-1969)
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineLettres et littérature
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humaines
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record