Show simple document record

dc.contributor.advisorLefebvre, Guy
dc.contributor.authorLanglois, Pierre
dc.date.accessioned2018-11-16T20:06:49Z
dc.date.available2018-11-16T20:06:49Z
dc.date.created1982
dc.date.issued1982
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/14213
dc.description.abstractDes essais de consolidation oedométrique ont été réalisés sur des échantillons de tourbe intacte provenant de deux sites sur le Complexe NBR à la Baie James. La majorité des essais ont été effectués à l'aide de chargements réguliers tandis que les autres ont été réalisés avec des paliers de fluage. Dans la plupart des essais, des mesures de la pression interstitielle et de la perméabilité ont été faites à chaque chargement. Les essais ont montré que tous les échantillons bien qu'ayant des indices des vides initiaux très différents ont tous la même résistance à la déformation à partir d'une certaine contrainte. Les mesures de perméabilité ont démontré que la perméabilité de la tourbe varie beaucoup avec la compression et que les valeurs du coefficient de perméabilité calculées d'après les mesures de la pression interstitielle à la base des échantillons se comparent très bien avec celles mesurées directement. L'observation de l'évolution de la compression et de la pression interstitielle dans le temps a permis de séparer les phénomènes de consolidation primaire et de consolidation secondaire et de les quantifier. Ces observations ont aussi montré que, immédiatement après l'application d'une charge, la pression interstitielle à la base des échantillons croît lentement pendant une certaine période de temps avant que commence la dissipation. Ce phénomène devient moins important avec l'application d'une contre-pression. Une digue d'essai a été construite à chacun des sites aux endroits où les échantillons de tourbe ont été prélevés. La comparaison des comportements observés sur le terrain et en laboratoire a montré que les tassements après la fin de la consolidation primaire se compare bien pour un site tandis que pour l'autre site, les mesures in situ sont trop dispersées pour conclure. Les taux de consolidation secondaire sur le terrain sont supérieurs aux valeurs de laboratoire; des rapports de 2.2 et 2.8 ont été observés pour NBR-2 et NBR-3, respectivement. Les mesures de perméabilité réalisées sous le remblai se comparent bien aux mesures de laboratoire pour NBR-3 tandis que pour l'autre site des différences variant entre 10 à 100 sont obtenues. La prédiction des temps de consolidation à l'aide des essais de laboratoire s'est avérée peu précise. L'estimation des tassements par la méthode du concept de la résistance à la déformation a été bien réussie et est très facile d'application par la simplicité des équations.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Pierre Langlois
dc.subjectTourbe
dc.titleÉtude de la compressibilité et de la perméabilité de deux tourbes fibreuses
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineGénie civil
tme.degree.grantorFaculté de génie
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc. A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record