Show simple document record

dc.contributor.advisorPanneton, Raymond
dc.contributor.advisorDesrochers, Alain
dc.contributor.authorBeuvelet Stéphanefr
dc.date.accessioned2018-11-12T16:40:49Z
dc.date.available2018-11-12T16:40:49Z
dc.date.created2018fr
dc.date.issued2018-11-12
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/14190
dc.description.abstractLe bruit des véhicules récréatifs tel que la motoneige est très important. En effet, le bruit est l'une des composantes majeures du confort et du plaisir du pilote. De plus, il reflète directement la qualité du véhicule. Contrairement à l'automobile, il n'y a pas de cabine sur les motoneiges. Le pilote n'est donc pas isolé des sources de bruit par une paroi. Il est donc difficile d'atténuer la transmission aérienne du bruit. La meilleure stratégie sur ces véhicules est donc d'agir directement à la source et d'empêcher la naissance du bruit, ce qui demande une compréhension profonde des mécanismes de rayonnement acoustique. Le système d'entrainement de la chenille est une des sources de bruit des motoneiges. L'identification des sources de bruit est par conséquent une étape nécessaire pour comprendre les mécanismes de rayonnement. Le projet de recherche présenté vise à localiser les sources de bruit sur un système d'entrainement de motoneige à l'aide d'une nouvelle méthode de localisation des sources. La méthode utilise un champ d'intensité acoustique mesuré. Un champ d'intensité acoustique émis par des sources virtuelles est d'abord calculé. Pour localiser les sources réelles, il faut ensuite déterminer quelle est la position des sources virtuelles qui permette de reproduire le champ d'intensité mesuré. La méthodologie est validée numériquement puis expérimentalement pour localiser quatre sources partiellement cohérentes, dans un espace en trois dimensions. La prédiction obtenue de la position des sources est très proche de leur position réelle. De plus, la puissance de chaque source est également approchée de manière satisfaisante. La méthodologie est enfin appliquée à une suspension de motoneige qui fait partie du système d'entrainement. Toutefois, il s'est avéré que le cas de la suspension est plus complexe que celui de la validation. La complexité du cas réel demande un temps de calcul trop important pour localiser les sources. Des améliorations réduisant le temps de calcul pourraient permettre l'utilisation de la méthode sur la suspension de motoneige.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Stéphane Beuveletfr
dc.subjectLocalisationfr
dc.subjectValidationfr
dc.subjectSource acoustiquefr
dc.subjectCoherentfr
dc.subjectOptimisationfr
dc.subjectMotoneigefr
dc.titleLocalisation de sources acoustiques monopolaires avec une cohérence quelconque dans un espace semi-infinifr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplineGénie mécaniquefr
tme.degree.grantorFaculté de géniefr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record