Show simple document record

dc.contributor.advisorMitcham, Allison
dc.contributor.advisorShouldice, Larry
dc.contributor.authorTulloch, Elspeth
dc.date.accessioned2018-10-30T20:20:11Z
dc.date.available2018-10-30T20:20:11Z
dc.date.created1986
dc.date.issued1986
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/14165
dc.description.abstractÀ travers les décennies, les chefs spirituels des peuples autochtones de l'Amérique du nord ont partagé avec les blancs des méditations philosophiques portant sur leur vision du monde. Ces chefs ont toujours souligné leur désir et celui de leur peuple de vivre dans un état d'équilibre avec la nature et leur environnement. Ils parlent du cercle sacré de la nation - le peuple. Ils démontrent un sentiment d'être en harmonie avec l'univers, le soi et l'autre. Tout pour eux est un. Pour exprimer cet état d'harmonie spirituelle, les peuples autochtones se sont appropriés la configuration du cercle et du chiffre quatre. Ces deux derniers éléments deviennent des symboles sacrés qui, en reflétant des formes naturelles et cycliques de la nature, ont une portée morale et spirituelle. La terre, le peuple, le cercle, le quatre; ce sont des thèmes et symboles de base, parmi d'autres, de la philosophie des autochtones. Le présent travail décrit comment ces thèmes et symboles se sont manifestés dans la littérature canadienne contemporaine, autant en anglais qu'en français. Dans bien des cas, on les retrouve dans les romans étudiés portant leur signification traditionnelle, mais aussi on les retrouve véhiculant des significations nouvelles liées à la vie occidentale sur laquelle les romanciers et romancières veulent commenter. Les tensions entre les peuples blancs et autochtones sont démontrés au niveau des philosophies et des symboles qui s'opposent. Les autochtones sont les partageurs de la terre, les blancs les possesseurs. Les autochtones créent leur cercle sacré par le chiffre quatre. Les blancs, eux, le brisent avec leur chiffre magique qui est le trois. Le cercle devient le symbole d'un piège dans certains romans où les valeurs et l'existence traditionnelle des autochtones sont étouffées ou écrasées par les blancs. Les romanciers et romancières introduisent ces thèmes et symboles sous des formes thématiques, symboliques, et structurales, donnant une complexité, une variété, et une richesse à leurs textes. À un degré plus poussé qu'on a osé le croire dans le passé, des romanciers et romancières canadiens et canadiennes contemporain(e)s ont su manipuler ces thèmes et symboles en leur faveur et ont ainsi donné naissance à une nouvelle littérature indigène canadienne.
dc.language.isoeng
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Elspeth Tulloch
dc.titleSeeking a new communion : an analysis of aboriginal themes and symbols of wholeness in selected contemporary Canadian novels in English and in French
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineLettres et littérature
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humaines
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record