Show simple document record

dc.contributor.advisorAudette, Denis
dc.contributor.authorBonin, Noémiefr
dc.date.accessioned2018-10-29T14:04:15Z
dc.date.available2018-10-29T14:04:15Z
dc.date.created2018fr
dc.date.issued2018-10-29
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/14087
dc.description.abstractLe développement du nord québécois est un sujet d’actualité dont les enjeux environnementaux, économiques et sociaux touchent plusieurs Québécois, dont de nombreux Autochtones. Afin d’assurer des retombées socio-économiques pour la population tout en limitant les impacts environnementaux, le tourisme semble être une voie de développement intéressante. D’ailleurs, le tourisme autochtone est un secteur actuellement très important dans l’industrie touristique du Québec et il gagne en popularité d’année en année. Toutefois, le tourisme peut également avoir des impacts négatifs sur les écosystèmes, la culture locale et la qualité de vie des populations. Cela nous amène donc à se demander : est-ce que les activités proposées par le tourisme autochtone respectent toutes les sphères du développement durable? L’objectif principal de cet essai est donc d’analyser le respect de cinq activités touristiques proposées par les entreprises de tourisme cries avec cinq sphères du développement durable, soit l’environnement, l’économie, le social, la culture et la gouvernance. Pour se faire, une étude approfondie des impacts du tourisme, de l’histoire et de la culture crie ainsi que des impacts des cinq activités touristiques est réalisée. Par la suite, une analyse multicritère est effectuée afin de mesurer quantitativement si les activités proposées par les entreprises de tourisme cries sont durables. Il en est ressorti que quatre activités sur cinq sont durables. Les activités les plus durables sont les activités événementielles de type pow-wow avec 8,17 points, sur un maximum possible de 15 points, tandis que les activités les moins durables sont les activités de motoneige avec 2,50 points. Les activités de chasse, de pêche et de pourvoirie, de randonnées et d’observation ainsi que de camping sont également considérées comme durables avec 5,83 points, 5,25 points et 5,25 points respectivement. Afin de rendre ces activités plus durables, certaines recommandations sont proposées, dont, entre autres, de s’assurer de partager la culture crie au travers des activités touristiques et de conserver l’authenticité de cette culture. Aussi, il est important d’encourager les activités accompagnées de guides cris ainsi que de diversifier les activités offertes afin d’intéresser une plus grande clientèle. Finalement, il est essentiel de sensibiliser tous les visiteurs aux problématiques environnementales liées aux différentes activités proposées par les entreprises touristiques. Des recommandations sont également proposées afin d’améliorer la Stratégie touristique québécoise au nord du 49e parallèle. Il s’agit d’encourager un mode de gestion participative, de proposer des actions plus concrètes pour la formation et la gestion des ressources humaines, de mettre en place un système de suivis pour pouvoir observer l’atteinte des objectifs de la stratégie et de promouvoir une collaboration plus efficace entre les différents ministères. Il est donc possible de conclure que le tourisme peut être un levier de développement durable pour les communautés cries d’Eeyou Istchee. Toutefois, quelques ajustements doivent être apportés à la Stratégie touristique québécoise au nord du 49e parallèle et des changements sont recommandés afin de rendre certaines activités touristiques plus durables.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Noémie Boninfr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/*
dc.subjectTourisme autochtonefr
dc.subjectTourisme durablefr
dc.subjectActivités touristiquesfr
dc.subjectStratégie touristique québécoise au nord du 49e parallèlefr
dc.subjectPlan Nordfr
dc.subjectEeyou Istchee Baie-Jamesfr
dc.subjectAnalyse multicritèrefr
dc.titleÉvaluation du tourisme comme levier de développement durable pour la nation crie d'Eeyou Istcheefr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Noémie Bonin
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Noémie Bonin