Show simple document record

dc.contributor.advisorOrtiz Quijano, Maria Del Rosario
dc.contributor.authorGueye, Nassiroufr
dc.date.accessioned2018-10-24T16:28:42Z
dc.date.available2018-10-24T16:28:42Z
dc.date.created2018fr
dc.date.issued2018-10-24
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/14080
dc.description.abstractLe secteur de la pêche au Sénégal comprend la pêche maritime, la pêche continentale et l’aquaculture. Il génère des revenus, crée des emplois et constitue une source importante de protéine animale pour l’alimentation de la population. Il peut être considéré comme un secteur stratégique pour accompagner le développement économique et social du pays. Mais qu’en est-il de son système de gestion jusqu’à maintenant basé sur le modèle traditionnel d’aménagement? Ce présent essai a pour objectif principal d’analyser les politiques de pêche sénégalaise au regard de l’objectif 14 du développement durable (ODD 14) et de proposer des recommandations visant à intégrer ses cibles dans les politiques publiques. L’analyse de la documentation met en évidence les contraintes majeures auxquelles est confronté le secteur de pêche sénégalaise dans le contexte de la gouvernance mondiale des pêcheries. Ce sont entre autres la régulation de l’accès aux zones de pêches, les subventions internes et étrangères contribuant à la surcapacité, à la surpêche et à la pêche Illicite, Non déclarée et Non réglementée, la sécurité alimentaire, la conservation de la biodiversité marine et la vulnérabilité des communautés côtières étroitement liées aux ressources halieutiques. L’analyse permet d’étudier les politiques de développement durable de la pêche et d’identifier les enjeux économiques, sociaux, environnementaux et de gouvernance. Elle permet également d’étudier la mise en œuvre de ces politiques au regard des cibles de l’ODD 14. L’analyse et la discussion de quatre cas de projets combinées avec les avis des professionnels du secteur montrent que le Sénégal considère que les politiques du secteur de la pêche sont en cohérence avec les ODD. Cependant, les interrelations entre ODD (pauvreté, faim, énergie, travail décent et croissance économique) qui découlent de la mise en œuvre des politiques publiques montrent une incohérence. Il est intéressant de noter qu’atteindre les cibles des ODD impliquera que les services gouvernementaux, les partenaires techniques et financiers, la société civile et les professionnels des secteurs du développement économique agissent de concert. Pour que les cibles de l’ODD 14 soient intégrées dans les politiques de pêche, il faut entre autres : (i) restructurer et formaliser les organes des professionnels de la pêche artisanale et industrielle en vue de faciliter leur participation à la définition des politiques, (ii) réorienter les subventions nationales comme étrangères vers des actions de pêches durables et (iii) coordonner et intégrer les projets de développement situant le long de la zone côtière pour une meilleure synergie d’actions.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Nassirou Gueyefr
dc.rightsAttribution - Partage dans les Mêmes Conditions 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.5/ca/*
dc.subjectPêchefr
dc.subjectObjectif de développement durablefr
dc.subjectSénégalfr
dc.subjectRessources halieutiquesfr
dc.subjectAccords commerciauxfr
dc.subjectSubventionsfr
dc.subjectCohérence des politiques publiquesfr
dc.subjectBiodiversité marinefr
dc.titleIntégration de l’objectif 14 du développement durable (ODD 14) dans les politiques de pêche au Sénégalfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Nassirou Gueye
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Nassirou Gueye