Show simple document record

dc.contributor.advisorLarocque, G.
dc.contributor.advisorRuel, Pierre H.
dc.contributor.authorMarie-Annuntiata, Sœur
dc.date.accessioned2018-10-22T20:05:32Z
dc.date.available2018-10-22T20:05:32Z
dc.date.created1962
dc.date.issued1962
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/14029
dc.description.abstractL'enseignement du français présente de nombreux problèmes d'ordre pédagogique que l'on ne peut espérer résoudre sans avoir recours à des enquêtes minutieuses et objectives. L'un de ces problèmes est que l'enfant est handicapé dans ses études par un manque de vocabulaire précis qui le fait inintéressé au contact de ses manuels, et souvent aux leçons du professeur. Le résultat est qu'il apprend par coeur, sans comprendre, simplement parce qu'il faut savoir sa leçon pour n'être pas puni. Ainsi, il ne se cultive pas, parce que sa pensée ne s'arrête pas pour réfléchir sur le contenu des mots qu'il lit, ou qu'il entend. Cet enseignement du français doit se faire dès la première année. Pour rejoindre l'enfant qui arrive pour la première fois à l'école, il faut se rendre compte qu'il n'est pas une "table rase" pour ne pas lui faire perdre son temps en des domaines qu'il a déjà explorés, mais en même temps qu'il ne sait pas ou sait mal tels ou tels mots que, cependant, le manuel de lecture ou le livre du catéchisme ou seulement l'enseignement occasionnel donneront lieu d'employer. Il faut à tout prix que l'enfant soit "atteint", et il le sera si nous ne perdons pas de vue que c'est par le truchement des mots que nous l'atteindrons. Ces mots nous devons les vouloir toujours porteurs de quelque chose de précis, de vivant, de dynamique, d'enrichissant, d'approprié. Comment savoir si les enfants moyens de telle classe de première année connaissent tels et tels mots? Une échelle de vocabulaire due à une enquête objective, rigoureusement menée, dira, et elle seulement, à quel degré de pourcentage ils sont connus pour cette moyenne d'âge. La thèse débutera par un aperçu du problème qui se pose à des éducateurs soucieux de l'avenir de l'enfant. Une hypothèse sera formulée. On décrira l'échantillon de sujets examinés. On définira la méthode d'investigation de l'auteur, et ses instruments de travail. Le dernier chapitre sera consacré à l'analyse des données. L'échelle du vocabulaire sera donnée en appendice, ainsi que les mots français recueillis occasionnellement de la bouche des sujets de l'échantillon, les petits mots employés, et les compositions des petits.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Sœur Marie-Annuntiata
dc.titleEnquête relative au vocabulaire connu des enfants de six ans au moment de leur entrée à l'école
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplinePédagogie
tme.degree.grantorFaculté d'éducation
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record