Show simple document record

dc.contributor.advisorPoirier, Guy
dc.contributor.authorDam, Than-Vinh
dc.date.accessioned2018-10-22T18:14:58Z
dc.date.available2018-10-22T18:14:58Z
dc.date.created1981
dc.date.issued1981
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/13981
dc.description.abstractLes protéines HMG (High Mobility Group) sont des nucléoprotéines appartenant à la classe des protéines non-histones qui se trouvent associées préférentiellement à la partie activement transcrite de la chromatine. La poly (ADP-ribosylation) des protéines nucléaires, notamment les histones, serait impliquée dans certains mécanismes régulateurs de la' chromatine. Dans ce travail, nous avons analysé la poly (ADP-ribosylation) des protéines HMG, celles-ci étant reconnues pour être impliquées dans la transcription. Dans une première étape, nous avons mis au point des techniques d'extraction, de purification et de séparation des protéines HMG dans le pancréas de rat. En second lieu, nous avons caractérisé la poly (ADP­ ribosylation) des protéines HMG par des techniques d'électrophorèse sur gel polyacrylamide dans des conditions qui assurent la stabilité des protéines poly (ADP-ribosylées). Ainsi, les protéines HMG pancréatiques sont extraites à l'aide d'acide perchlorique 5% et sont séparées par des précipitations sélectives à l'acétone en milieu acide. Elles sont ensuite identifiées en comparant leur mobilité relative avec celles des protéines HMG du thymus de veau. Il y a 4 protéines HMG qui se .nomment lll1G 1, 2, 14 et 17. Nous avons observé que toutes les protéines HMG sont poly (ADP-ribosylées). De plus, le polymère lié aux protéines HMG est plus long que celui lié à l'histone H1 mais l'élongation in vitro du polymère lié aux protéines HMG et à l'histone Hl semble être de même niveau. Nous avons développé une technique de séparation sur gel polyacrylamide des protéines poly (ADP-ribosylées) en présence de lithium dodécyl sulfate (LDS) qui assure la stabilité du poly (ADP-ribose) lié aux protéines; cette technique est· réalisée dans des conditions acides et à basse température. Nous avons démontré que les protéines HMG 14 et 17 qui se trouvent dans l'euchromatine, sont proportionnellement plus poly (ADP-ribosylées) que l'histone Hl. Ceci implique une distribution préférentielle de l’activité de la poly (ADP-ribose) polymérase sur la partie activement transcrite de la chromatine et suggère que la poly (ADP-ribosylation) pourrait être impliquée dans la transcription.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Tahn-Vinh Dam
dc.subjectPoly (ADP-ribose) polymérase
dc.subjectProtéines
dc.subjectPancréas
dc.subjectRats
dc.titleIsolation des protéines non-histones de type HMG et leur modification par la poly (ADP-ribose) polymérase dans les noyaux de pancreas de rat
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineBiologie
tme.degree.grantorFaculté des sciences
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record