Show simple document record

dc.contributor.advisorSchmalz, Peter
dc.contributor.authorLa Fontaine, François
dc.date.accessioned2018-10-22T18:03:15Z
dc.date.available2018-10-22T18:03:15Z
dc.date.created1981
dc.date.issued1981
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/13935
dc.description.abstractAprès avoir situé le lecteur dans le contexte en démontrant l'importance du calcul de la probabilité de ruine en structures, nous discutons de la simulation de Monte Carlo, couramment employée pour ce genre de calcul, et de quelques techniques d'échantillonnage. Nous constaterons que le problème de l'ajustement dans les extrémités des distributions rend l'utilisation de la simulation peu recommandable pour la plupart des calculs de fiabilité en structure. Afin de remédier à ce problème, nous proposons l'intégration numérique et nous élaborerons une méthode adéquate. Cette méthode, une fois testée, sera appliquée à un problème de structures. Certaines considérations relatives à la variabilité des paramètres géométriques seront ensuite présentées. Après, nous comparerons nos résultats à ceux d'autres méthodes fréquemment utilisées. Finalement, nous formulerons quelques recommandations d'ordre pratique.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© François La Fontaine
dc.subjectMatériaux--Fatigue
dc.subjectTechnique de la construction--Méthodes de simulation
dc.titleCalcul de la probabilité de ruine par intégration numérique
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineGénie civil
tme.degree.grantorFaculté de génie
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc. A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record