Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]
dc.contributor.authorPerron, Jean-Guy
dc.date.accessioned2018-10-19T17:21:35Z
dc.date.available2018-10-19T17:21:35Z
dc.date.created1960
dc.date.issued1960
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/13895
dc.description.abstractL'éducation est l'action par laquelle les agents de l'éducation aident l'enfant à actualiser ses potentialités. Directement, l'éducateur ne peut rien pour l'enfant; l'élève s'éduque lui-même. Le maître fournit le matériel, guide l'élève, le stimule, le remet dans le droit chemin; l'enfant doit accepter, collaborer, essayer et seuls les efforts personnels assurent un certain progrès. Le maître fournit la nourriture mais l'élève doit l'accepter et l'assimiler pour grandir. Quand l'on s'occupe d'éducation, l'on n'est plus sculpteur mais l'on devient devient jardinier: la matière, en occurence l'éduqué, n'est pas passif, il réagit, il transforme, il accepte ou refuse toute influence: d'où l'importance de bonnes relations affectives entre le maître et l'enfant. De plus, Eli M. Bower nous dit l'impossibilité pour un enfant d'apprendre s'il n'est pas engagé émotivement de façon profonde. Plus loin, il nous fait constater que les étudiants et philosophes de la nature humaine nous enseignent depuis longtemps que nous nous trompons grandement si nous considérons l'intelligence comme une force indépendante de notre vie affective. L'intelligence et la vie affective sont étroitement liés dans l'unité de l'homme. De son coté, Marco nous affirme que les difficultés affectives ont des répercussions sur le développement intellectuel; que la diminution de la sensibilité du pouvoir de sentir amène presque toujours une réduction de l'activité intellectuelle. Plus loin, il remarque l'importance des liens qui peuvent s'établir entre le maître et l'élève pour les progrès scolaires. Avec tous ces auteurs et nous basant sur notre expérience personnelle dans l'enseignement aux déficients mentaux éducables, nous pouvons affimer catégoriquement que sans lien affectif avec l'enfant, l'éducateur n'est qu'un gardien ou surveillant et que son influence sur l'élève, à tous les points de vue, est stérile et souvent néfaste.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Jean-Guy Perron
dc.titleLe contact affectif dans l'enseignement du déficient mental
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplinePsychologie
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humaines
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record