Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]
dc.contributor.authorBrosseau, Guy
dc.date.accessioned2018-10-19T17:21:15Z
dc.date.available2018-10-19T17:21:15Z
dc.date.created1964
dc.date.issued1964
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/13888
dc.description.abstractPourquoi étudier une oeuvre oratoire et non pas une oeuvre poétique? Évidemment, parce que c'était là une tâche plus adaptée à mes capacités actuelles. Un peu aussi par esprit de contradiction; on n'enseigne plus vraiment la rhétorique au Québec, où les sciences et la technique exercent leur tyrannie. Mais surtout parce qu'il y a autant de profit à étudier l'éloquence qu'il y en a à étudier la poésie.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Guy Brosseau
dc.titleLe Pro Ligario de Cicéron : présentation, traduction, analyse
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineLinguistique
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humaines
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record