Show simple document record

dc.contributor.advisorTremblay, Roger
dc.contributor.advisorThéoret, Michel
dc.contributor.authorPotvin, Diane
dc.date.accessioned2018-10-19T17:20:43Z
dc.date.available2018-10-19T17:20:43Z
dc.date.created1983
dc.date.issued1983
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/13877
dc.description.abstractComme c'est souvent le cas en didactique des langues, la présente recherche est née du désir de comprendre les problèmes de "performance linguistique" qu'éprouvent les étudiants en français, langue seconde, dès qu'ils sont en contact avec des francophones. Ces problèmes qui se manifestent par un "blocage" au niveau de l'expression, par une incompréhension des questions qui sont posées et par une gêne dans la communication ont survécu aux méthodes structurales dont l'objectif était pourtant de les résoudre. Après quelques années d'expérience, on en arrive à la conclusion que les problèmes de performance sont reliés précisément au type de méthodes utilisées dans l'enseignement, méthodes qui présentent une langue abstraite qui n'a aucun rapport avec la langue véritablement parlée par la communauté francophone. Pour remédier à ces problèmes, il faut que les étudiants en français, langue seconde, aient accès à la langue parlée réellement. C'est dans l'intention de redonner à la langue parlée la place qu'elle devrait occuper dans un cours de langue seconde qu'on fait appel aux expressions idiomatiques qui en sont les éléments les plus faciles à identifier. Pour ré-introduire les expressions idiomatiques dans un cours de langue, on aura recours au modèle schématique qu'ont mis de l'avant les tenants de l'approche dite fonctionnelle et communicative. En mettant l'accent sur la compétence à communiquer, cette approche offre l'avantage de se conformer à la réalité linguistique puisqu'elle oblige à faire usage de la langue telle qu'elle est parlée. À l'aide d'un corpus formé d'expressions idiomatiques contextualisées et soumises à un sondage, on en arrive à déterminer lesquelles sont les plus utilisées dans certains contextes linguistiques et par le fait même lesquelles sont pertinentes à un cours de langue seconde. Finalement, et c'est à cela que devait aboutir cette recherche si elle doit être profitable, un modèle d'unité fonctionnelle est présenté, unité qui sert de base au développement d'un matériel didactique facilement intégrable à un cours déjà existant.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Diane Potvin
dc.titleIntroduction des expressions idiomatiques dans l'enseignement du français, langue seconde
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineLinguistique
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humaines
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record