Show simple document record

dc.contributor.advisorMichon, Jacques
dc.contributor.authorBernier, Silvie
dc.date.accessioned2018-10-19T14:05:51Z
dc.date.available2018-10-19T14:05:51Z
dc.date.created1987
dc.date.issued1987
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/13820
dc.description.abstractJ'ai choisi d'aborder mon sujet sous plusieurs angles. Une première partie, essentiellement théorique, posera les fondements d'une sémiologie du livre illustré. Dans cette partie, j'aurai recours, d'une part, aux théories des sémiologues de l'image, Umberto Eco, René Lindekens, Roland Barthes, Louis Marin qui ont cherché à systématiser les traits distinctifs du message visuel, et, d'autre part, aux études consacrées spécifiquement à la problématique du livre illustré, principalement celles d'Alain-Marie Bassy. L'aspect historique et sociologique de la question sera étudié dans la seconde partie qui traite du statut de l'illustrateur et de la fonction de l'illustration. Un survol de l'évolution de l'illustration en France et en Angleterre permettra d'évaluer la situation particulière du livre illustré au Québec qui apparaît étroitement lié aux structures institutionnelles locales. Finalement, une étude ponctuelle des livres illustrés parus entre 1940 et 1959, effectuée à partir des indications mentionnés à l'intérieur même des livres, offrira une coupe synchronique de l'histoire du livre illustré au Québec. La théorie sur le livre illustré nécessite, pour prouver son efficacité, une confrontation avec les oeuvres elles-mêmes. La troisième partie de cette étude sera donc une série de cinq lectures faites à partir de livres illustrés répartis sur plus de cinquante ans d'histoire. Le lecteur pourra donc suivre l'évolution du livre illustré à travers le roman Maria chapdelaine de Louis Hémon, illustré par Suzor-Côté (1916) et Clarence Gagnon (1933), la collection «Le Roman canadien» aux Éditions Édouard Garand, accompagnée d'illustrations d'Albert Fournier, le poème Metropolitan Museum (1931) de Robert Choquette, illustré de bois gravés d'Edwin Holgate, les recueils Les Iles de la nuit (1944) et Le Voyage d'Arlequin (1946), tous deux accompagnés de dessins d'Alfred Pellan et les oeuvres de Roland Giguère, Les Armes blanches et Le Défaut des ruines est d'avoir des habitants, dont il est l'auteur et l'illustrateur.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Silvie Bernier
dc.titleLe discours parallèle : le livre illustré dans le corpus littéraire québécois au XXe siècle
dc.typeThèse
tme.degree.disciplineLettres et littérature
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humaines
tme.degree.levelDoctorat
tme.degree.namePh.D.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record