Show simple document record

dc.contributor.advisorAïtcin, Pierre-Claude
dc.contributor.authorLambert, Pierre
dc.date.accessioned2018-10-16T15:37:14Z
dc.date.available2018-10-16T15:37:14Z
dc.date.created1979
dc.date.issued1979
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/13715
dc.description.abstractCette étude a été entreprise à l'automne 1976 dans le but d'évaluer la qualité des mélanges bitumineux produits par trois usines à tambour sécheur malaxeur installées dans la province de Québec. Ces trois usines ainsi qu'une usine conventionnelle à fournée ont alors été échantillonnées. Tous ces mélanges ont ensuite été fidèlement reproduits en laboratoire selon un procédé conventionnel utilisant la même formule de mélange, le même bitume et les mêmes granulats que les mélanges échantillonnés. Cette approche comparative allait permettre de réaliser un premier objectif soit l'évaluation de la résistance au désenrobement des mélanges fabriqués au tambour sécheur malaxeur. Nous avons utilisé un conditionnement de saturation en eau qui provoque le désenrobement et nous avons vérifié à l'aide d'essais Marshall, Brésilien et Hveem la résistance conservée par chacun des mélanges après saturation. Comme deuxième objectif nous avons voulu évaluer la durabilité des mélanges fabriqués au tambour ·sécheur malaxeur en comparaison avec les mélanges de laboratoire. Il fut déci­ dé de procéder à l'extraction du bitume de chacune des éprouvettes et de lui faire subir l'essai de pénétration à 770F, l’essai de viscosité cinématique et une distillation fractionnée donnant le pourcentage d’asphaltènes. La diminution des valeurs de pénétration, l'augmentation de la viscosité et du % d’asphaltène ainsi trouvés devaient s'avérer un bon indice de l'oxidation que chaque procédé provoque dans le bitume pendant l'enrobage et par le fait même un bon indice de la durabilité des mélanges. Toutes ces données en plus des résultats recueillis à partir des essais mécaniques lorsqu'analysés à la lumière des granulométries, des teneurs en bitume, des densités brutes et maximum, des températures de malaxage et de compactage des mélanges nous permettront finalement de conclure sur la valeur du procédé d'enrobage dans le tambour sécheur.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Pierre Lambert
dc.subjectMatériaux bitumineux
dc.subjectRevêtements bitumineux
dc.subjectRevêtements en asphalte
dc.titleÉtude sur les propriétés des mélanges bitumineux fabriqués dans des postes à malaxage dans le tambour sécheur
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineGénie civil
tme.degree.grantorFaculté de génie
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc. A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record