Show simple document record

dc.contributor.advisorKhoumsi, Ahmedfr
dc.contributor.authorBenzitouni, Mohamed Reda Abdel Azizfr
dc.date.accessioned2014-05-14T19:51:38Z
dc.date.available2014-05-14T19:51:38Z
dc.date.created2007fr
dc.date.issued2007fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/1370
dc.description.abstractLes systèmes automatisés sont caractérisés par une forte complexité et flexibilité; les réseaux de télécommunication, les systèmes de supervision de procédés industriels ou les systèmes de transport en sont des exemples concrets dont l'activité est due aux occurrences asynchrones d'événements discrets. Certains événements discrets sont provoqués (mise en marche d'une machine, déviation d'une voie ferrée) et d'autres ne le sont pas (panne spontanée d'un équipement, accident de parcours, surcharge d'un réseau...).Les diverses séquences de ces événements décrivent le comportement de tels systèmes, qui sont ainsi appelés Systèmes à Événements Discrets (SED). Ces derniers ne peuvent donc pas bénéficier des modèles d'étude des systèmes continus, qui sont fondés essentiellement sur les équations différentielles. Des modèles ont ainsi été développés afin de modéliser, concevoir, analyser et contrôler les comportements des SED. Parmi les modèles les plus connus, nous avons: les automates à états finis (AEF), les réseaux de Pétri, et les réseaux de files d'attente. La diversité des activités ainsi que l'expansion des SED dans un environnement géographiquement étendu introduit une nouvelle classe de SED, les SED Répartis (SEDR). Des structures de dimensions internationales telles que la Défense, les banques ou les multinationales industrielles voient leurs activités s'étendre progressivement et ne peuvent ainsi plus centraliser toute l'information et tout le contrôle sur un système unique.Les SEDR se composent de modules ou de composants qui communiquent et se synchronisent entre eux, nécessitant des méthodes de coordination particulièrement délicates à concevoir, mais qui présentent des gains en temps, robustesse, performance et évolutivité lors de la mise en oeuvre des systèmes. Notre étude se fonde sur une méthode très récente de coordination applicable à un SEDR de deux (02) modules. Nous généralisons la méthode pour un SEDR constitué d'un nombre quelconque de modules. Nous implémentons ensuite la méthode de coordination et l'appliquons à des exemples concrets non triviaux.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Mohamed Réda Abdel Aziz Benzitounifr
dc.titleÉtude et Implémentation d'une méthode de coordination de composants dans un Système à Évènements Discrets Répartisfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineGénie électriquefr
tme.degree.grantorFaculté de géniefr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc. A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record