Show simple document record

dc.contributor.advisorLessard, Jean
dc.contributor.authorBérubé, Denis
dc.date.accessioned2018-10-16T15:09:21Z
dc.date.available2018-10-16T15:09:21Z
dc.date.created1979
dc.date.issued1979
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/13656
dc.description.abstractLa réduction électrochimique des N-haloamides dans l'acétonitrile conduit au bris de la liaison azote-halogène et fait intervenir un transfert biélectronique. La réduction des N-haloamides primaires amène la formation de l'amide correspondant et de l'anion (base conjuguée) du N-haloamide selon un mécanisme d'échange de protons de type "père et fils". La réduction des N-haloamides secondaires génère l'anion d'amide qui peut être piégé par différents agents alkylants. Des essais de piégeage du radical amidyl intermédiaire qui résulterait de l'insertion d'un premier électron ont été négatifs, ce qui montre que l'introduction du deuxième électron est très rapide. Le comportement électrochimique des N-haloamides secondaires (coulométries variables et inférieures aux valeurs attendues, phénomènes de surface, etc.) présente un parallèle avec celui de différents halogénures organiques. Les N-fluorouréthanes sont beaucoup plus difficiles à réduire que les autres N-haloamides. Ils sont également très réactifs en milieu basique. Cette grande réactivité est mise en évidence par la formation du carbéthoxynitrène résultant de l'élimination a de l'ion fluorure à partir de l'anion (base conjuguée) du N-fluoro uréthane.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Denis Bérubé
dc.subjectÉlectrochimie organique
dc.subjectRéduction (Chimie)
dc.subjectAcétonitrile
dc.titleLa réduction électrochimique de N-haloamides dans l'acetonitrile
dc.typeThèse
tme.degree.disciplineChimie
tme.degree.grantorFaculté des sciences
tme.degree.levelDoctorat
tme.degree.namePh.D.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record