Show simple document record

dc.contributor.advisorLemelin, Jean-Pascal
dc.contributor.authorRondeau-Brouillette, Léafr
dc.date.accessioned2018-09-21T13:40:55Z
dc.date.available2018-09-21T13:40:55Z
dc.date.created2018fr
dc.date.issued2018-09-21
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/13604
dc.description.abstractSelon la documentation scientifique, le trouble réactionnel de l’attachement [TRA] et le trouble des conduites [TC] partagent plusieurs facteurs de risque communs (avoir été victime de négligence ou de maltraitance, avoir vécu de l’instabilité familiale, avoir un parent ayant un trouble de santé mentale, etc.), ce qui permet d’avancer l’hypothèse d’un lien entre les deux troubles. Bien que plusieurs études se soient intéressées à la relation entre le TRA de type inhibé et de type désinhibé et les problèmes de comportements extériorisés au sens large, moins d’études ont porté sur le TC et ses symptômes, tel que défini dans le DSM-V. Ceci étant dit, les nombreuses conséquences négatives vécues par les enfants ayant un de ces deux troubles sont très préoccupantes et suggèrent que la cooccurrence de ces deux troubles pourrait avoir un impact encore plus négatif sur le développement de l’enfant. À l’heure actuelle, il est difficile de tirer des conclusions robustes et précises quant à l’existence de liens. En effet, les résultats des études examinant les relations entre le TRA de type inhibé et désinhibé et le TC ou les problèmes de comportement extériorisés sont divergents, parfois significatifs, d’autres fois non. La force des relations trouvées significatives varie également d’une étude à une autre. Ces divergences peuvent être dues, en partie, aux différences méthodologiques et conceptuelles entre les études (p. ex. petite taille de l’échantillon, variabilité dans l’âge des participants, grande variabilité des problèmes de comportement extériorisés considérés). D’autre part, la présence du trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité [TDAH] n’a pas été pris en compte dans les études comme étant une variable confondante. Pourtant, la fréquence de la cooccurrence entre le TC et le TDAH est reconnue (APA, 2013 ; Lapalme et Déry, 2010 ; Waschbusch, 2002). Il est donc possible de croire que la présence d’un TDAH chez un enfant peut influencer les liens entre le TRA et le TC. La présente étude a pour objectif d’examiner les relations entre l’ensemble des symptômes associés au type inhibé et désinhibé du TRA et l’ensemble des symptômes associés au TC chez des enfants de 9 et 11 ans. D’abord, en examinant ces relations de manière transversale à deux différents temps de mesure séparés par une période d’environ deux ans, et ensuite en examinant, dans un contexte longitudinal, la direction des effets entre ces variables. L’étude souhaitait également comparer les enfants se situant au-dessus du seuil clinique pour l’ensemble des symptômes associés au TC à ceux se situant en dessous de ce seuil, sur le plan des scores de TRA de type inhibé et désinhibé. Sept cent quarante-quatre (744) enfants ont participé à l’étude longitudinale plus vaste portant sur les différences selon le sexe dans l’évolution des troubles de comportement (Déry, Lemelin, et al., 2007-2020), dans laquelle s’inscrit le présent mémoire. Au T1 de la présente étude (âge moyen 9,3 ans), les données sont disponibles pour 714 enfants (45,9 % filles) et pour 693 enfants (46,9 % filles) au T2 (âge moyen 11,3 ans). Aux T1 et T2, les parents et enseignants ont complété un questionnaire développé par Déry (2009) suivant les critères diagnostiques du TRA du DSM-IV-TR (APA, 2000) afin d’évaluer l’ensemble des symptômes associés au type inhibé et désinhibé du TRA. Les parents ont également complété le Child Behavior Checklist [CBCL] et les enseignants le Teacher Report Form [TRF] en version française afin d’évaluer l’ensemble des symptômes associés au TC. Dans le cadre de ce mémoire, le DSM-IV-TR est privilégié au DSM-V pour la définition du TRA, puisque c’est la référence utilisée dans la majorité des études et des questionnaires évaluant le TRA. Les résultats obtenus suggèrent tout d’abord qu’il existe effectivement un lien entre, d’un côté, les scores de TRA de type inhibé et désinhibé et, de l’autre, le score de TC. Des analyses de régression montrent la contribution unique et indépendante des scores de TRA de type inhibé et de type désinhibé dans l’explication de l’ensemble des symptômes de TC. Les résultats montrent également que le score de TC à 9 ans prédit significativement les scores de TRA de type inhibé et de type désinhibé lorsque les enfants ont 11 ans, lorsqu’on contrôle pour le score de l’autre type de TRA. Des analyses de comparaison ont permis de constater des liens significatifs entre l’ensemble des symptômes associés au type inhibé et désinhibé du TRA et l’ensemble des symptômes associés au TC à des niveaux cliniques de TC. En effet, les enfants âgés de 9 et 11 ans qui se situent au-dessus du seuil clinique pour le TC ont un score de TRA de type inhibé et désinhibé significativement plus élevé que les enfants du même âge qui sont au-dessous de ce seuil. Les résultats de ce mémoire contribuent à l’avancement des connaissances scientifiques, d’abord puisque les liens entre l’ensemble des symptômes associés au type inhibé ou désinhibé du TRA et l’ensemble des symptômes associés au TC ont été bien démontrés. Puis, l’étude montre que l’ensemble des symptômes associés au TC à 9 ans prédit significativement l’ensemble des symptômes associés au type inhibé et désinhibé du TRA lorsque les enfants ont 11 ans, ce qu’aucune étude recensée n’avait examiné. Ce mémoire contribue à l’intervention psychoéducative en soutenant, entre autres, l’idée que le TRA (associé au type inhibé) ou la désinhibition du contact social (associé au type désinhibé) et le TC sont des troubles liés. Les résultats suggèrent qu’en intervenant sur l’ensemble des symptômes associés au TC durant l’enfance, il est possible d’empêcher ou de réduire l’impact des symptômes associés au type inhibé et désinhibé plus tard durant l’enfance.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Léa Rondeau-Brouillettefr
dc.subjectTrouble réactionnel de l'attachementfr
dc.subjectType inhibéfr
dc.subjectType désinhibéfr
dc.subjectTrouble des conduitesfr
dc.subjectProblèmes extériorisésfr
dc.subjectEnfancefr
dc.titleRelations entre l'ensemble des symptômes associés au trouble réactionnel de l'attachement et l'ensemble des symptômes associés au trouble des conduites chez des enfants d'âge scolairefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplinePsychoéducationfr
tme.degree.grantorFaculté d'éducationfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record