Show simple document record

dc.contributor.advisorBenoit, Maryse
dc.contributor.authorRoberge, Pierrefr
dc.date.accessioned2018-09-21T13:23:19Z
dc.date.available2018-09-21T13:23:19Z
dc.date.created2018fr
dc.date.issued2018-09-21
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/13599
dc.description.abstractLa participation des Forces armées canadiennes en Afghanistan au sein de l’OTAN a augmenté la prévalence de troubles de santé mentale chez les militaires qui y ont été déployés. L’état de stress post-traumatique (ESPT) est le problème le plus spécifique au déploiement en zone de guerre, et le terme « blessure de stress opérationnel » (BSO) est utilisé pour décrire les différentes entités symptomatologiques persistantes reliées au déploiement en zone de guerre. Afin de répondre plus efficacement à l’importante demande de soins découlant des opérations militaires en Afghanistan, un groupe de psychoéducation sur la blessure de stress opérationnel (GBSO) a été développé sur la base militaire de Valcartier comme première phase d’intervention auprès des militaires référés au programme de soutien pour trauma et stress opérationnel (PSTSO). Le GBSO n’avait jamais fait l’objet d’une évaluation formelle. De plus, en dépit de la fréquence de son utilisation et de son efficacité démontrée par l’expérience clinique, peu de recherches empiriques existent sur l’effet de la psychoéducation sur la symptomatologie relative à l’ESPT. Le présent projet vise à connaître, d’un point de vue quantitatif et qualitatif, les effets d’un traitement de psychoéducation offert à un groupe de militaires actifs présentant une symptomatologie en lien avec le déploiement en zone de guerre. Plus précisément, le premier objectif de cette recherche vise à mesurer l’effet du GBSO sur les symptômes de stress post-traumatique ainsi que sur la qualité de vie générale, y compris une variété de symptômes associés à de la détresse psychologique et à des difficultés dans les relations interpersonnelles et dans les rôles sociaux. Le deuxième objectif est d’explorer l’expérience subjective des participants quant à leur trajectoire vers le GBSO et à leur participation à celui-ci, afin de saisir les changements dans leurs symptômes. Cet objectif vise également à compléter le premier objectif en tentant de voir si, au-delà des changements quantitatifs sur le plan des symptômes, il y a aussi des changements dans la perception qu’ont les participants de leurs symptômes, de la BSO et d’eux-mêmes. Un troisième et dernier objectif vise à connaître les difficultés vécues par les participants au GBSO ainsi que leur appréciation de ce dernier afin de dégager des recommandations visant à améliorer ce programme. Pour ce faire, 91 militaires de retour d’Afghanistan et référés au GBSO ont rempli en pré et post-traitement les versions françaises de l’échelle Posttraumatic Stress Disorder Checklist version militaire (PCL M) ainsi que de l’Outcome Questionnaire (OQ-45.2). Les résultats obtenus en prétest et en post-test pour chacun des domaines mesurés par les outils psychométriques ont d’abord fait l’objet d’analyses faisant appel à des ANOVA à mesures répétées afin de connaître l’incidence du traitement sur l’ensemble des participants. Ensuite, les résultats obtenus en prétest et en post-test ont été analysés à la lumière des seuils cliniques reconnus pour les outils psychométriques utilisés afin de déceler une amélioration ou une détérioration des symptômes ou encore une absence de changement cliniquement significatif chez chacun des participants. Une entrevue semi-dirigée a également été menée après le GBSO auprès de six participants afin de répondre au volet qualitatif de la recherche. Les données recueillies lors de cette entrevue ont fait l’objet d’une analyse inductive générale comme méthode d’analyse des données qualitatives afin de répondre aux deuxième et troisième objectifs de cette recherche. Les résultats de la présente étude permettent de répondre aux trois objectifs de l’étude. Ils révèlent que la psychoéducation peut être associée à une amélioration significative de la symptomatologie et de la qualité de vie des participants. Les symptômes associés à l’évitement et à l’émoussement se sont avérés être persistants aux effets du GBSO. L’hypothèse qu’une connaissance accrue des symptômes par les participants pouvait avoir un effet sur les résultats en post-test a été émise, celle-ci étant appuyée par le volet qualitatif de cette étude. Le volet qualitatif a permis de compléter les résultats quantitatifs pour offrir une vision plus vaste des effets du GBSO en mettant l’accent sur l’expérience des participants. Ainsi, cette étude a mis en relief que le GBSO permet aux participants de reconnaître leur condition et ses répercussions et d’en avoir une perception plus juste, qui autrement, est souvent limitée par des mécanismes de minimisation. La culture militaire et ses valeurs liées à l’hypermasculinité joueraient un rôle dans ces mécanismes. De plus, cette étude a révélé qu’une perception plus juste de leur condition favorise, chez les militaires en consultation, un passage à l’action pour intervenir sur leurs difficultés ainsi qu’une diminution des préjugés associés à leur condition. Ces résultats renforcent la pertinence de l’utilisation d’une intervention psychoéducative telle que le GBSO auprès d’une population militaire active en consultation. Enfin, certaines suggestions sont ressorties des commentaires recueillis auprès des participants à la suite de cette étude et permettront d’améliorer le GBSO.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Pierre Robergefr
dc.rightsAttribution - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nd/2.5/ca/*
dc.subjectBlessure de stress opérationnelfr
dc.subjectPsychoéducationfr
dc.subjectForces armées canadiennesfr
dc.subjectÉtat de stress posttraumatiquefr
dc.subjectAfghanistanfr
dc.subjectCulture militairefr
dc.titleÉvaluation de l’effet d’un traitement psychoéducatif chez des militaires souffrant de blessures de stress opérationnelfr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplinePsychologiefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.nameD. Ps.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Pierre Roberge
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Pierre Roberge