Show simple document record

dc.contributor.advisorBrullot, Sabrina
dc.contributor.authorJobin, Orianefr
dc.date.accessioned2018-09-17T20:09:57Z
dc.date.available2018-09-17T20:09:57Z
dc.date.created2018fr
dc.date.issued2018-09-17
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/13589
dc.description.abstractCe travail propose un retour d’expérience destiné à outiller la démarche d’écologie industrielle et territoriale naissante du Grand Port Maritime en Guadeloupe. Pour ce faire, les modalités de gouvernance des démarches du port de Dunkerque, du Port Autonome de Strasbourg et de la Fondation des Terrains Industriels de Genève sont étudiées. Dans ce cadre, est dressé, une liste de facteurs de réussites et d’échecs, propre aux modalités des gouvernances étudiées. Des caractéristiques jugées comme favorables à une bonne gouvernance sont ensuite exposées, analysées et enfin contextualisées au cas guadeloupéen. Ceci, pour finalement apporter un regard critique à la démarche guadeloupéenne sous la forme de recommandations. Ce travail cherche donc à approfondir le concept des symbioses industrielles et territoriales ou écoparcs, et plus précisément, les modalités de leurs gouvernances. La mise en pratique de ces écosystèmes industriels n’est pas chose facile et demande notamment une gouvernance solide et structurée, capable de porter la viabilité de ces écosystèmes sur le long terme. Dans ce cadre, une importante dynamique collaborative est nécessaire. Toutefois, en raison de la concurrence générée par le marché, la collaboration n’est pas forcément naturelle, d’autant plus dans le monde industriel. Ainsi, comment construire la meilleure gouvernance et s’assurer de sa pérennisation ? De nombreuses études et retours d’expériences existent déjà en réponse à cette question. Tout cas semblable gagne donc à utiliser ces expériences. Or, étant donné que chaque projet de symbiose industrielle et territoriale dépend des caractéristiques de son territoire, comment rendre l’expérience de mise en œuvre de gouvernances de symbioses industrielles ou écoparcs adultes utiles à la mise en œuvre de cas naissant ou en restructuration ? C’est autour de cette question que s’articulent les spécificités apportées par ce travail. En résumé, il est principalement relevé que la plupart des efforts des gouvernances étudiées gravitent autour d’une constante mobilisation des acteurs dans le but de les impliquer sur le long terme, assurant ainsi la viabilité de la démarche. Dans cet ouvrage, une bonne gouvernance est donc considérée comme institutionnalisée, son acteur porteur fait preuve de transversalité, son modèle d’affaires est tridimensionnel, ses acteurs sont fédérés autour d’un référentiel d’action commun, elle s’implique jusque dans la mise en pratique de ses symbioses et une réelle mobilisation des acteurs est enregistrée. Aux vues des caractéristiques et des points faibles et forts des modalités de gouvernances étudiées, il est entre autres recommandé à la démarche guadeloupéenne de : proposer des ateliers annuels rassemblant les acteurs autour des problématiques de leur territoire ; développer une plateforme web pour échanger et diffuser les expériences de la démarche ; ouvrir un espace de coworking dédié aux acteurs de la démarche pour qu’ils y pratiquent régulièrement leur métier aux côtés de leurs nouveaux collaborateurs. Un espace qui pourrait alimenter parallèlement la dynamique collaborative nécessaire au bon fonctionnement de toutes symbioses industrielles et territoriales ou écoparcs.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Oriane Jobinfr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/*
dc.subjectGouvernancefr
dc.subjectSymbiose industrielle et territorialefr
dc.subjectÉcoparcfr
dc.subjectÉcologie industriellefr
dc.titleConstruire et pérenniser la gouvernance d'une démarche d'écologie industrielle et territoriale - Étude des démarches de Dunkerque, Strasbourg et écoParc à Genève, regards critiques et recommandations pour une démarche guadeloupéenne naissantefr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.grantotherUniversité de technologie de Troyesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Oriane Jobin
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Oriane Jobin