Show simple document record

dc.contributor.advisorMorisset, Jean
dc.contributor.authorLarose, Louise
dc.date.accessioned2018-09-07T21:36:22Z
dc.date.available2018-09-07T21:36:22Z
dc.date.created1976
dc.date.issued1976
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/13523
dc.description.abstractIl est maintenant bien connu que la réponse du pancréas exocrine d'un animal adulte aux cholinergiques se manifeste par une sécrétion hydrélatique et ecbolique accrue; cependant, nous ignorons à quel moment au cours de son développement cette glande digestive acquiert sa sensibilité et s'il nous serait possible d'en modifier le développement par la corticostérone, Pour répondre à ces questions, la fonction sécrétrice du pancréas exocrine de rat fut évaluée au cours de son développement par la mesure in vitro des sécrétions d'amylase, de lipase et de chymotrypsine en présence de différentes concentrations d'urécho- (10 – 8 , 10-7 5 X 10-7 et l0-5M). Les pancréas de rats foetaux et ceux prélevés une journée après la naissance se révèlent insensibles à l'urécholine (10- 5M). Ce n'est qu'à compter du 3ième jour post-natal que nous enregistrons une réponse active du tissu en présence de l'urécholine l0-5M puis, entre le 3ième et le 15ième jour, la réponse au cholinergique augmente graduellement, Par la suite, entre les jours 15 et 21, le tissu pré­ sente une sensibilité accrue alors que la concentration des enzymes dans les cellules acinaires augmente très légèrement. L'urécholine (5 X l0-7M) peut aussi engendrer à partir du 15ième jour post-natal une réponse pancréatique supérieure à celle obtenue par des tissus contrôles et celà uniquement pour les six jours suivants. En tout temps au cours du développement, l'urécholine, aux concentrations de et 10-7M, est impuissante à stimuler une sécrétion enzymatique. ,e patron sécrétoire du tissu adulte a été atteint lors de la période le sevrage tandis que sa concentration enzymatique l'est ultérieurement. ,a corticostérone (0.5 mg/lOOg de poids corporel, S.C.) injectée pendant 1uatre jours consécutifs à des rats de différents âges augmente les concentrations enzymatiques intra-tissulaires. Par contre, ce traitement 1'a causé aucun effet sur la réponse du tissu à l'urécholine (l0- 5M). Nos résultats nous indiquent que le pancréas exocrine acquiert 3a sensibilité à l’ urécholine au 3ième jour de la vie post-natale et de­ vient plus sensible à partir du 15ième jour de développement. De plus, la corticostérone peut modifier la synthèse des enzymes pancréatiques sans affecter la sensibilité des acini à une stimulation cholinergique.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Louise Larose
dc.subjectRats
dc.subjectRongeurs
dc.titleÉtude de la sensibilité du pancréas de rat aux cholinergiques au cours de son développement : effet de l'acétate de corticostérone
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineBiologie
tme.degree.grantorFaculté des sciences
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record