Show simple document record

dc.contributor.advisorMorisset, Jean
dc.contributor.authorMongeau, Roger
dc.date.accessioned2018-09-07T21:21:59Z
dc.date.available2018-09-07T21:21:59Z
dc.date.created1976
dc.date.issued1976
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/13494
dc.description.abstractLe but de ce travail est d'étudier l'influence d'une stimulation sécrétoire exocrine sur la synthèse protéique du pancréas. Cette stimulation consiste en une injection intraveineuse de CCK-PZ (8 unités Ivy/Kg) associée à de la sécrétine (10 unités Calbiochem ou 5 unités cliniques/Kg). La vitesse d'incorporation de la phénylalanine-14C dans les protéines totales est mesurée à divers moments au cours des 60 minutes qui suivent la stimulation. L'étude est faite d'une part avec un système in vivo - in vitro et d'autre part avec un système complètement in vivo. Dans l'étude avec le système in vivo - in vitro, la partie in vivo implique l'injection rapide ou l'infusion du stimulus sécrétoire. ainsi qu'une mesure de la sécrétion enzymatique dans la fistule biliopancréatique. La partie in vitro implique l'incubation du pancréas dans un milieu contenant l'acide aminé radioactif; l'activité de l'amylase libérée dans le milieu est aussi mesurée. Les résultats montrent que l'injection du stimulus sécrétoire provoque une variation biphasique de la vitesse d'incorporation de l'acide aminé radioactif dans les protéines totales: la première phase se caractérise par une diminution qui est concomitante au maximum de la sécrétion et la deuxième phase par une augmentation qui se manifeste au moment où la sécrétion revient vers le taux basai. Une deuxième stimulation à la fin de la première phase produit de nouveau une diminution rapide de la vitesse d'incorporation. Avec le système complètement in vivo, l'injection intrapéritonéale de l'acide aminé radioactif rend possible une évaluation plus directe de la vitesse d'incorporation dans les protéines. Une mesure simultanée de la radioactivité spécifique du pool précurseur permet une interprétation en termes de vitesse de biosynthèse protéique: on retrouve une variation biphasique en réponse à la stimulation sécrétoire. Elle se compare bien avec la réponse obtenue à l'aide du système in vivo-in vitro. L'ensemble de ces résultats, obtenus a partir d'un système in vivo-in vitro et d'un système complètement in vivo^ sont aussi en accord avec d'autres travaux effectués in vitro. Ils permettent de conclure qu'une stimulation sécrétoire du pancréas exocrine peut produire une diminution marquée de la vitesse de biosynthèse des protéines. Cette diminution est toujours observée durant les premières minutes qui suivent le début de la stimulation.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Roger Mongeau
dc.subjectPancréas
dc.subjectSécrétions
dc.subjectPhysiologie
dc.titleÉtude de la synthèse protéique dans le pancréas exocrine du rat en réponse à une stimulation in vivo de la sécrétion enzymatique par la cholécystokinine-pancréozymine et la secrétine
dc.typeThèse
tme.degree.disciplineBiologie
tme.degree.grantorFaculté des sciences
tme.degree.levelDoctorat
tme.degree.namePh.D.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record